Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

tom rob smith

  • "Enfant 44" (Leo Demidov : tome 1) de Tom Rob Smith (Lire @ Liège #6)

    enfant 44, tom rob smith, éditions belfondQuatrième de couverture : Un suspens inouï qui vous prend à la gorge, le portrait d’un quête de vérité, au péril de sa vie et celles des siens, la restitution magistrale de cette implacable machine à broyer les hommes que fut le système soviétique. Le premier roman d’un jeune auteur qui fait une entrée fracassante sur la scène littéraire internationale.

    Hiver 1953, Moscou. Le corps d’un petit garçon est retrouvé sur une voie ferrée.
    Agent du MGB, la police d’état chargée du contre-espionnage, Leo est un officier particulièrement zélé. Alors que la famille de l’enfant croit à un assassinat, lui reste fidèle à la ligne du parti : le crime n’existe pas dans le parfait État socialiste, il s’agit d’un accident. L’affaire est classée mais le doute s’installe dans l’esprit de Leo.

    Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Leo est contraint à l’exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C’est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l’Oural, qu’il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l’ « accident » de Moscou.

    Prenant tous les risques, Leo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d’eux des ennemis du peuple…

    Mon avis : Livre choisi pour la rencontre de novembre de mon club de lecture (Lire @ Liège), c'est une histoire qui m'a beaucoup plue et aussi beaucoup touchée.
    Elle m'a plue car le style d'écriture est chouette, clair, net et précis. L'iontrigue est vraiment très prenante et les rebondissements imprévus et bien amenés.
    Elle m'a touchée car ça se passe en Russie communiste et que j'ai vécu une part de mon enfance imprégnée de cette idéologie apportée par ma grand-mère de sa Slovaquie natale. Elle idéalisait le communisme et est tombée de très haut quand la guerre froide s'est terminée et que certaines actions des dictateurs communistes ont été rapportées au grand jour. Ce livre l'aurait très certainement marquée profondément.

    Il va s'en dire que je lirai le 2ème opus pour connaître la suite bien sûr mais aussi pour me replonger dans mes souvenirs d'enfance.

    Ma note -> JJJ

    Éditions Belfond, 2009, 396 pages.

    Emprunté à la bibliothèque.