Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

paul vialar

  • "Le bon Dieu sans confession" de Paul Vialar

    le bon dieu sans confession, paul vialar, éditions j'ai luQuatrième de couverture : Monsieur Dupont est mort !
    Toute sa vie (jusque et y compris sa mort), semble avoir été aussi banale que son nom.
    Commerçant honorable (il ne franchissait que prudemment les limites de la légalité), bon époux (il trompait sa femme avec tact et discrétion), excellent père (distrait, indulgent, prodigue en argent de poche), c'était aussi un amant délicat (il ne lésinait ni sur le vison ni sur les diamants).
    Mais est-il une seule destinée bourgeoise qui ne cache un déroutant imbroglio de compromissions sordides, d'actes héroïques et d'insupportables angoisses ?
    Dans le temps que le convois funèbre met à atteindre le Père-Lachaise, au hasard des pensées qui agitent ceux qui le suivent - pensées qui se recoupent comme les indices d'un roman policier - le lecteur découvre ce que Monsieur Dupont dissimulait derrière son large sourire.

    Mon avis : Une fresque de la vie, qui raconte les pensées que chacun a au sujet d'une même personne selon son attachement et sa position envers cette personne (femme, enfants, maîtresse, associé, concierge...)

    Un roman très agréable à lire, on suit les avis et pensées de chacun des protagonistes en découvrant petit à petit les faces cachées du personnage principal Monsieur Dupont (qui est le personnage principal sans le savoir), c'est à dire un monsieur tout le monde du Paris du début du 20ème siècle.

    Ma note -> :-))

    Éditions J'ai Lu, 1972, 373 pages.

    Je le troc.

    Catégories : :-)) 0 commentaire