Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

jean-christophe grangé

  • "Kaïken" de Jean-Christophe Grangé

    Kaïken.jpgQuatrième de couverture : Quand le soleil Levant devient un Soleil Noir,

    Quand le passé devient aussi tranchant qu'une lame nue,

    Quand le Japon n'est plus un souvenir mais un cauchemar,

    Alors, l'heure de kaïken a sonné.

    Mon avis : Un bon Grangé dans le style et les règles de l’art de l’auteur.

    Sur fond de Japon, le héros est entrainé sur les traces d’un psychopathe hermaphrodite tout essayant de se convaincre que le divorce d’avec sa femme est une bonne chose. Quand tout tourne de travers et que sa famille est menacée.

    Grangé est très doué pour me faire lire des histoires à « dormir debout » qui semblent grâce à sa plume, réalisables. Ce roman est de nouveau de la même veine, et je pense que les amateurs du style ne seront pas déçus.

    Ma note -> :-)))

    Éditions Albin Michel, 2012, 472 pages.

    Prêté par Éric.

  • "Miserere" de Jean-Christophe Grangé

    Miserere.jpgQuatrième de couverture : Ce sont des enfants. Ils sont la pureté des diamants les plus parfaits. Aucune ombre. Aucune inclusion. Aucune faille. Mais leur pureté est celle du mal.

    Mon avis : Ce n'est pas, pour moi, le meilleur Grangé que j'ai lu, mais Grangé reste Grangé... Super suspens tout au long du bouquin, héros qui devraient sembler antipathique mais qu'on ne peut s'empêcher de trouver sympa et dénouement très "viril", Grangé reste un de mes auteurs favoris!

    Ma note : :-))

    D'autres avis : Nelfe, titepomme

    La fiche de ce livre sur 

    Editions "Le livre de poche", 2010, 635 pages.

  • "L'Empire des loups" de Jean-Christophe Grangé

    L'empire des loups.jpgQuatrième de couverture : Tout avait commencé avec la peur. Tout finirait avec elle.

    Résumé du livre (Livraddict) : Anna Heymes, la trentaine, est l'épouse d'un des plus hauts fonctionnaires du ministère de l'Intérieur. Depuis plus d'un mois, elle souffre d'hallucinations terrifiantes et de régulières crises d'amnésie, au point de ne plus reconnaître le visage de son propre mari et même de commencer à douter de l'honnêteté de ce dernier.

    Pendant ce temps, dans le Xème arrondissement, Paul Nerteaux, un capitaine de police acharné, se voit confier une enquête concernant la mort de trois femmes d'origine turque, qui travaillaient dans des ateliers clandestins et dont les corps ont été retrouvés atrocement mutilés. Pour l'aider à infiltrer la population turque du quartier, Nerteaux n'a pas d'autre solution que de faire appel à Jean-Louis Schiffer, un de ses anciens collègues connu pour sa réputation de flic implacable.

    Mon avis : Fan de Grangé, je n'ai pas du tout été déçue par ce roman. Le suspens est constant, les descriptions qu'elles soient scientifiques (dans ce roman nous avons droit à de la médecine : chirurgie esthétique et psychiatrie et de la chimie) ou géopolitiques (dans ce cas c'est la Turquie qui nous intéresse, que ce soit dans le quartier turc de Paris ou à Istambul et en Anatolie) ou encore "méthodes" policières, sont toujours aussi précises et détaillées. L'enquête est menée, comme tout bon Grangé qui se respecte, avec suspens et violence en tous genres. Le style d'écriture est fluide, l'organisation pratique du roman est bien concue (chapitres assez courts qui se consacrent tantôt à un des protaganistes de l'histoire tantôt à un autre et qui finissent par cette petite note qui lève un tout petit bout du voile mais pas trop, juste pour nous donner envie de se dire : "Allez, encore un chapître!").

    Ma note : :-)))

    D'autres avis : wilhelmina, Flo_boss, Belledenuit, Pauline, Melisende, Sita, Sita, Emeralda, Nathalie, baba, Bouh

  • "Le Concile de pierre" de Jean-Christophe Grangé

    Le concile de pierre.jpgQuatrième de couverture : Un enfant venu du bout du monde dont le passé mystérieux resurgit peu à peu. Des tueurs implcables lancés à sa poursuite. Une femme ^prête à tout pour le sauver. Même au prix le plus fort. Un voyage hallucinant jusqu'au coeur de la taïga mongole. Là où règne la loi du Concile de pierre : celle du combat originel, quand l'homme, l'animal et l'esprit ne font plus qu'un. Tous prêts à l'apocalypse.

    Avec ses deux premiers romans, Jean-Christophe Grangé avait déjà stupéfié jusqu'aux plus grands maîtres américains et provoqué l'enthousiasme des cinéastes : productions internationales et budgets records pour les adaptations des Rivières pourpres et du Vol des cigognes. Egalement adapté pour le cinéma (un film de Guillaume Nicloux, avec Monica Belluci), Le Concile de pierre va encore plus loin. Il "explose" littéralement les limites du thriller traditionnel.

    Mon avis : J'ai adoré! C'est le meilleur Grangé que j'ai lu jusqu'à présent, c'est un vrai coup de coeur. Il est vrai que certains aspects de l'histoire se rapprochent de ma vie personnelle mais le suspens est génialement amené. Les morts sont toujours fidèles au style Grangé, donc assez violentes, mais les descriptions sont moins "gores" que dans les autres romans, plus subtiles. L'histoire est resplendissante d'imagination. Pour les amateurs du genre : Lisez-le!

    Ma note :

  • "Le vol des cigognes" de Jean-Christophe Grangé

    Le vol des cigognes.jpgQuatrième de couverture : Un ornithologue suisse est trouvé mort d'une crise cardiaque... dans un nid de cigognes. Louis, l'étudiant qu'il venait d'engager, décide d'assumer seul la mission prévue : suivre la migration des cigognes jusqu'en Afrique, afin de découvrir pourquoi nombre d'entre elles ont disparu la saison précédente... Parmis les Tsiganes de Bulgarie, dans les territoires occupés par Israël, puis en Afrique, Louis court d'énigme en énigme et d'horreur en horreur : observateurs d'oiseaux massacrés, cadavres d'enfants mutilés dans un laboratoire... Les souvenirs confus de son propre passé - ses mains portent des cicatrices de brûlures depuis un mystérieux accident - se mèlent bientôt à l'enquête...

    Suspens, imagination, vérité documentaire : ce thriller captivant, véritable coup de maître, est le premier roman de l'auteur des Rivières pourpres.

    Mon avis : Que dire... si ce n'est qu'une nouvelle fois, Grangé a réussi à maintenir le suspens jusqu'au bout! Je ne m'attendais pas du tout à la fin qu'il nous a concoctée! Je suis sous le charme de cet auteur (même si le contenu de ses livres est loin d'être "charmant"). Suspens, frissons, horreur et force des sentiments humains et même inhumains forment un cocktail qu'il est difficile de lacher une fois commencé.

    Ma note : :-))

    Challenge Tour du Monde.jpg
     
    France.png
    France