Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

gilles legardinier

  • Ça me parle... #2

    Nouvelle rubrique sur mon blog ! "Ça me parle..."
    Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "Du jour au lendemain, la famille de Natacha s'est retrouvée détruite. Ils ont vécu l'absence, la culpabilité. C'est en les voyant que j'ai compris une chose essentielle : la mort se tient tout près de nous et elle ne manque jamais de saisir ceux qui passe à sa portée. La perte de David nous a tous fait vieillir. En consolant Natacha pendant des heurs, j'ai pris la décision d'aimer les gens tant qu'ils sont là et de leur dire ce que je pense tant qu'ils sont présents. Depuis je garde un sentiment d'urgence, une peur sourde, la crainte que chaque au revoir puisse être un adieu."

    Demain j'arrête !.jpg

    (p.74) 

  • Ça me parle... #1

    "Les gens sont beaux quand ils font ce qu'ils aiment."

    Demain j'arrête !.jpg

    (p.54)

  • "Demain j'arrête !" de Gilles Legardinier (Lire @ Liège #3)

    demain j'arrête,gilles legardinier,éditions fleuve noirQuatrième de couverture : Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ?

    Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu - obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier...
    Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des riques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

    Mon avis : Ce livre est le choix fait pour la rencontre d’aôut de mon club de lecture (Lire @ Liège) pour le thème « Humour ».
    Contrairement à la majorité de mes condisciples du club je n’ai vraiment pas adhérer à ce roman. Et le pire c’est que je ne sais pas très bien pourquoi. Car les personnages sont assez sympas (parfois un peu trop gnan-gnan à mon goût mais bon ce n’était pas trop ennuyant), l’histoire est ok, sans être formidable. Quant à l’humour, pour ma part, je ne me suis pas esclaffée une seule fois, mais j’ai souri à 2-3 bons mots et phrases bien tapées.

    Ce n’est pas un roman qui restera dans ma mémoire mais je suis contente de l’avoir lu ne serait-ce que parce que grâce à lui j’ai passé une soirée très chouette avec mes copines du club de lecture !

    Ma note -> :-) 

    Des extraits : "...Les gens sont beaux quand ils font ce qu'ils aiment." (p. 54)

    "Du jour au lendemain, la famille de Natacha s'est retrouvée détruite. Ils ont vécu l'absence, la culpabilité. C'est en les voyant que j'ai compris une chose essentielle : la mort se tient tout près de nous et elle ne manque jamais de saisir ceux qui passe à sa portée. La perte de David nous a tous fait vieillir. En consolant Natacha pendant des heures, j'ai pris la décision d'aimer les gens tant qu'ils sont là et de leur dire ce que je pense tant qu'ils sont présents. Depuis je garde un sentiment d'urgence, une peur sourde, la crainte que chaque au revoir puisse être un adieu." (p. 74)

    D'autres avis : ici et

    Éditions Fleuve noir, 2012, 345 pages.