Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

daniel silva

  • "L'espion qui n'existait pas" de Daniel Silva

    L'espion qui n'existait pas.jpgQuatrième de couverture : 1944 : à la veille du "jour J", le jeu très secret des vrais et des faux espions...

    Alors que les Alliés préparent dans le plus grand secret le Débarquement, les Allemands, aux abois, sortent de l'ombre leur dernier joker, une femme du fameux réseau Canaris, inflitrée à Londres depuis 1938. Elle doit à tout prix séduire un officier américain et lui vloer les plans de l'opération Mulberry. Churchill, de son côté, peut-il compter sur tous les membres de l'Intelligence Service pour neutraliser cette taupe ?

    Mêlant avec brio fiction et vérité historique, Daniel Silva nous entraîne dans les méandres de ce jeu cruel et impitoyable où l'intoxication est à la mesure de l'une des opérations militaires les plus audacieuses de tous les temps.

    Mon avis : Ce roman est passionant. De l'espionnage pur et dur, un contexte qui ne laisse personne indifférent, des personnages emplis de doutes et de peurs et une fin qui m'a laissée "baba" ! Pour les amateurs des histoires de guerre et pour les amateurs d'espionnage... Si vous aimez les 2 genres, vous serez comblés :-)

    Ma note -> :-)))

    Un extrait : "- Vous êtes historien. Que connaissez vous de Sun Tzu ?

    - Quatrième siècle avant Jésus-Christ. La Chine de cette époque n'est pas mon domaine, mais je l'ai lu.

    - Vous savez ce qu'il a écrit à propos de la ruse militaire ?

    - Que toute guerre est fondée sur l'art de tromper. Il prétendait que toute bataille est gagnée ou perdue avant même d'avoir été livrée. Sa méthode est simple : attaquer l'ennemi là où il est désarmé et surgir là où il ne s'y attend pas. Il disait qu'il était capital de miner l'ennemi, de le corrompre et de le circonvenir, de semer la discorde parmi ses chefs et de le détruire de l'intérieur sans le combattre.

    - Excellent, Alfred ! s'exclama Boothby, visiblement impressionné. Malheureusement, nous ne pouvons espérer détruire Hitler sans le combattre. Mais pour avoir une chance de le vaincre au combat, nous devons d'abord le tromper. En un mot, suivre le sage conseil de Sun Tzu. Surgir là où on ne nous attend pas." (p. 59 et 60)

    Editions Le grand livre du mois, 1998, 396 pages.

    Catégories : :-))) 0 commentaire