Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

christopher paolini

  • Ça me parle... #41 : Christopher Paolini

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)


    "...Tout dépend de la manière dont on envisage le monde. Les devins s'expriment par énigmes qu'il n'est pas simple d'élucider. Dans mon expérience, leurs prévisions sont une entrave à la paix de l'âme. Si tu veux être heureux, Eragon, ne te préoccupe ni de l'avenir ni de ce sur quoi tu n'as aucun contrôle. Concentre-toi sur le présent et sur ce que tu peux changer."

    christopher paolini

    (p.672)

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • Ça me parle... #35 : Christopher Paolini

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)


    "... - N'empêche que j'aimerai que cette guerre se termine. J'aimerai de nouveau labourer la terre, semer des récoltes et moissonner à la saison. Les travaux de la ferme sont éreintants, mais au moins c'est du travail honnête. Tuer comme ça, c'est malhonnête. C'est du vol..., le vol de la vie d'autrui, et aucun être de bon sens ne devrait désirer cela."

    christopher paolini

    (p.515)

  • Ça me parle... #12 : Christopher Paolini

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "- Un vrai guerrier ne se bat pas parce qu'il en a envie, mais parce qu'il le faut. Un homme qui rêve de guerre, qui prend plaisir à tuer, est une brute, un monstre. Il ne vaut pas mieux qu'un loup enragé, capable de dévorer père et mère, de se retourner contre les siens, et toute la gloire qu'il conquiert sur les champs de bataille n'y changera rien"

    L'héritage, T.3.jpg

    (p.514)

  • Ça me parle... #4

    Nouvelle rubrique sur mon blog ! "Ça me parle..."
    Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "... Elle souriait en regardant la fleur ... un sourire si tendre, si débordant de bonheur que ça a été plus fort que moi. J'ai eu envie de la faire sourire comme ça du matin au soir et de contempler son sourire jusqu'à ma mort."

    L'héritage, T.3.jpg

    (p.37)

  • "Brisingr" (L'héritage : tome 3) de Christopher Paolini

    christopher paoliniQuatrième de couverture : Un peuple en lutte, des exploits héroïques, Une épée mythique. La saga se poursuit...

    Eragon a une double promesse à tenir : aider Roran à délivrer sa fiancée, Katrina, des griffes des Ra'zacs, et venger la mort de son oncle Garrow. Mais le combat continue contre Galbatorix. Les nains, les elfes, le peuple du Surda et les Urgals eux-mêmes se rallient aux Vardens, sous l'autorité de Nasuada. Ce qui ne va pas sans frictions et rivalités. quant à Eragon et Saphira, ils n'ont pas achevé leur formation. L'enseignement et les conseils d'Oromis et de Glaedr, le dragon d'or, leur sont plus que jamais nécessaires, car, entre batailles contre les soldats du tyran, luttes intestines et souffrances secrètes - l'elfe Arya est toujours présente dans les pensées d'Eragon -, le jeune Dragonnier et sa puissante compagne aux écailles bleues doivent sans cesse donner le meilleur d'eux-mêmes. Or, depuis que Murtagh lui a repris Zar'oc, Eragon n'a plus d'épée...

    Mon avis : Tome dans la même veine que les 2 précédents de la série. Bien écrit et beaucoup d'imagination, que ce soit dans les noms (des personnages, des lieux, des dragons et même des épées), dans les personnages eux-mêmes (humains, monstres, elfes, dragons) et dans la description des lieux. Le seul petit bémol pour ma part c'est que dans ce tome la violence est un peu trop présente. Il y a énormément de batailles et les descriptions qui vont avec (que ce soit pendant et après les batailles). Ce n'est pas que la violence me fait peur mais dans ce genre de livre où j'y attends du féérique et de la magie toutes ces batailles étaient un peu trop terre à terre.

    Ma note : J J J J J J

    Des extraits : "... Elle souriait en regardant la fleur... un sourire si tendre, si débordant de bonheur que ça a été plus fort que moi. J'ai eu envie de la faire sourire comme ça du matin au soir et de contempler son sourire jusqu'à ma mort." (p.37)

    "- Un vrai guerrier ne se bat pas parce qu'il en a envie, mais parce qu'il le faut. Un homme qui rêve de guerre, qui prend plaisir à tuer, est une brute, un monstre. Il ne vaut pas mieux qu'un loup enragé, capable de dévorer père et mère, de se retourner contre les siens, et toute la gloire qu'il conquiert sur les champs de bataille n'y changera rien." (p.514)

    "- N'empêche que j'aimerai que cette guerre se termine. J'aimerai de nouveau labourer la terre, semer des récoltes et moissonner à la saison. Les travaux de la ferme sont éreintants, mais au moins c'est du travail honnête. Tuer comme ça, c'est malhonnête. C'est du vol..., le vol de la vie d'autrui, et aucun être de bon sens ne devrait désirer cela." (p.515)

    "...Tout dépend de la manière dont on envisage le monde. Les devins s'expriment par énigmes qu'il n'est pas simple d'élucider. Dans mon expérience, leurs prévisions sont une entrave à la paix de l'âme. Si tu veux être heureux, Eragon, ne te préoccupe ni de l'avenir ni de ce sur quoi tu n'as aucun contrôle. Concentre-toi sur le présent et sur ce que tu peux changer." (p.672)

    Editions Bayard Jeunesse, 2010, 819 pages.

    Dans ma bibliothèque.