Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

bercovici

  • "Le chant du panaris" (Les femmes en blanc : tome 32) de Bercovici et Cauvin

    Les femmes en blanc, T.32.jpgRésumé : Pas facile, le métier d’infirmière ! Heureusement dotées d’un solide sens de l’humour, les femmes en blanc nous dévoilent les coulisses de l’hôpital. Les femmes en blanc nous donnent régulièrement rendez-vous, depuis 1981, dans les couloirs de l’hôpital. Rien n’échappe à l’oeil acéré de Cauvin, scénariste de la série. Capable d’aborder avec l’humour qu’on lui connaît des sujets aussi graves que la maladie, la solitude ou la mort, il n’hésite pas davantage à brocarder les incohérences administratives et hiérarchiques auxquelles ses héroïnes se trouvent confrontées. (Source : livre.fnac.com)

    Mon avis : Ces petites bonnes femmes en blanc sont toujours aussi débordées et incomprises. Elles se battent pour leur bien-être au travail et surtout pour le bien-être des patients au quotidien! Ce métier est une véritable vocation et ces albums un bel hommage!

    Ma note -> :-))

    Editions Dupuis, 2010, 47 pages.

  • "Rentabilité maximum" (Les femmes en blanc : tome 31) de Bercovici et Cauvin

    Les femmes en blanc, T.31.jpgRésumé : Vu la charge de travail qui leur incombe, les Femmes en blanc ne peuvent plus accueillir dans leur hôpital les patients qui souffrent d’une jambe cassée, d’un foie dilaté, ou encore d’une commotion cérébrale.

    S’il vous arrivait de mourir dans leurs locaux, cela les ennuierait assez, car elles manquent cruellement de place et puis, visite du ministre oblige, il est hors de question de voir du sang ! Il faut que tout soit propre ! Nos infirmières n’ont pas arrêté de nettoyer, de récurer, de lessiver afin de rendre l’endroit des plus agréables, alors vous pensez bien qu’elles sont dans l’impossibilité d’accueillir des grands blessés. L'hôpital n'est pas une auberge de jeunesse après tout !
    De plus, les médecins sont surchargés, et les urgences, débordées, si bien que les docteurs sont obligés de feindre l’attentat à la bombe pour pouvoir rentrer chez eux !

    Dans de telles conditions, elles ne peuvent que vous conseiller d’éviter, tant que faire se peut, d’être blessé, accidenté, ou même mourant...
    Elles vous en remercient, et restent à votre service! (Source : livre.fnac.com)

    Mon avis : Tome très réussi. Humour agréable sans tomber dans le gore ou le vulgaire. Ces petites infirmières nous font toujours part de vérités très criantes par rapport à leur métier...

    Ma note : :-))

  • "Overdose" (Les femmes en blanc : tome 30) de Bercovici et Cauvin

    Les femmes en blanc, T.30.jpgRésumé : - Un café... Un double !
                   - Pour moi, un expresso.
                   - Et pour vous ?
                   - Un nouvel album des Femmes en blanc !
                   - Mais, Docteur, vous ne voyez pas qu’elles sont à bout...

    Entre les membres qu’elles ne savent plus où empiler, les patients répétitifs et familiers qui font de l’hôpital, leur deuxième maison, et les anesthésistes qui ne veulent plus endormir, elles n’ont plus, comme arme, une bonne dose d’humour... et c’est tant mieux ! (Source : neuvieme-art.com)

    Mon avis : Un seul mot : Bof...

    Ma note : :-(