Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Auteurs Suédois

  • "Meurtriers sans visage" (Commissaire Kurt Wallander, tome 1) de Henning Mankell

    henning mankellQuatrième de couverture : Dans une ferme isolée de Suède, un couple de paysans retraités est sauvagement assassiné. Avant de mourir, la vieille femme murmure un mot : "étranger". Il n'en faut pas plus pour provoquer une vague de violence contre les demandeurs d'asile de la région. Le commissaire Wallander va devoir agir vite, sans tomber dans le piège de la xénophobie ambiante qui brouille les pistes....

    Mon avis : Je suis une adepte des auteurs scandinaves, je me devais donc de lire les aventures du célèbre commissaire Wallander. Cette histoire m'a plu mais sans plus. J'avoue avoir comparé tout au long de ma lecture le commissaire Wallander avec mon chouchou le commissaire Erlendur. Je n'ai pas retrouvé le même engouement pour le héros suédois comme je peux l'avoir pour le héros islandais. Tout comme le style de l'auteur, la plume islandaise de monsieur Indriðason me plaît mieux. Ce fût tout de même une lecture agréable, lue vite grâce au suspens et aux retournements de situations qui sont bien présents. Je lirai certainement les opus suivants des enquêtes de Wallander car tout comme Erlendur, on suit sa vie personnelle et c'est quelque chose que j'apprécie lorsque je lis ce genre de séries.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡   

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • Ça me parle... #54 : Katarina Mazetti

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "On peut aimer les chats, la glace à la fraise, les cols roulés et Ibiza - et ensuite les gens vous demandent soudain "d'aimer" une seule personne jusqu'à ce qu'on arrête de le faire et qu'on se mette à en "aimer" une autre. J'ai toujours trouvé ça du même niveau que quand on jouait à toc, toc c'est le facteur."

    katarina mazetti

    (p.194)

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • Ça me parle... #50 : Katarina Bivald

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

    "- Alors, c'est toi Sara, finit-il par dire.
    Cette affirmation n'appelait guère de commentaire, si bien qu'elle garda le silence. Sans s'en rendre compte, elle serrait la poche de sa veste où elle avait glissé un livre de secours. Elle ne pensait pas qu'il soit judicieux de le sortir, mais d'un autre côté, Tom n'avait manifestement pas envie de lui faire la conversation. Les gens étaient bizarres de ce point de vue. Ils pouvaient ne vous porter aucune attention, mais à la seconde où vous sortiez un livre, vous étiez considéré comme impoli."

    katarina bivald

    (p.67)

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • Ça me parle... #42 : Jonas Jonasson

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)


    "...Le problème avec la politique c'est qu'elle n'était pas seulement inutile, elle était aussi parfois inutilement compliquée."

    jonas jonasson

    (p.466)

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • "Amusez-vous en pensant à moi" d'Åsa Hellberg

    ‚Åsa hellbergQuatrième de couverture : Quand l'amitié vous offre un nouveau départ.
    C'était plutôt inhabituel de succomber devant l'entrée d'un grand magasin, mais Sonja Gustvsson n'avait jamais rien fait comme tout le monde. Elle n'avait certes pas prévu de mourir en pleine séance de lèche-vitrines mais, si elle l'avait su, cela lui airait été bien égal.
    En revanche, elle avait tout organisé pour ses amies, Maggan, Rebecka et Susanne, qui reçoivent un choc à la lecture du testament : non seulement elles ignoraient tout de l'immense fortune de la défunte, mais elles vont également en hériter. A condition d'accomplir les derniers souhaits rocambolesques de Sonja...
    Arrachées à leur quotidien, trois femmes d'une cinquantaine d'années sont propulsées dans de nouvelles existences extra-ordinaires. Une belle comédie romantique qui vous transporte du rire aux larmes, à lire d'une traite.

    Mon avis : Une bonne histoire composée avec légèreté. Une belle ode à l'amitié même si quelques fois j'ai eu l'impression d'être au pays des bisounours. J'ai aimé le fait que les héroïnes soient d'une tranche d'âge très peu commune en chick-lit. C'est un roman agréable, qui se lit vite. Un chouette roman de détente pour les vacances même si quelque fois les situations sont téléphonées et parfois un peu tirées par les cheveux.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡  ♡ ♡

    Ce roman fait partie de 1 de mes défis : Ma coupe d'Europe livresque 2016 : Suède. 

    ‚Åsa hellberg   ‚Åsa hellberg