Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Auteurs Nigérians

  • Ça me parle... #38 : Chimamanda Ngozie Adichie

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)


    "Mais à propos de surprise, Ciel, dit-elle. Regarde ce que tu es devenu. L'homme important à la Range Rover. Avoir de l'argent a dû changer les choses.
    - Oui, sans doute.
    - Oh, allons, dit-elle. De quelle manière ?
    - Les gens te traitent différemment. Je ne veux pas dire seulement les inconnus. Les amis aussi. Même ma cousine Nneoma. Tout d'un coup il y a toutes ces marques de considérations de la part de gens qui pensent que c'est ce que tu attends, toute cette politesse exagérée, ce éloges exagéré, et même ce respect exagéré que ne t'est pas dû, tellement factice et outrancier, c'est comme un tableau aux couleurs criardes, mais parfois tu te mets à y croire un peu et tu te vois sou un jour différent. Une fois, je suis allé à un mariage dans mon village natal, et le maître de cérémonie m'a accueilli en chantant toutes sortes de louanges stupides, et je me suis rendu compte que je marchais différemment. Je ne voulais pas marcher différemment mais c'était ce que je faisais."

    chimamanda ngozi adichie

    (p.475)

  • Ça me parle... #23 : Chimamanda Ngozi Adichie

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "Tu sais ce que j'admirai le plus chez toi, au lycée ? C'est que tu n'avais aucun problème à dire "je ne sais pas". Les autres garçons prétendaient savoir ce qu'ils ne savaient pas. Mais tu gardais toujours cette confiance en toi et tu étais capable d'admettre que tu ignorais quelque chose"

    chimamanda ngozi adichie

    (p.315)

  • Ça me parle... #19 : Chimamanda Ngozi Adichie

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "Quand j'ai débuté dans l'immobilier, je voulais réhabiliter de vieilles maisons au lieu de les démolir, mais cela n'avait pas de sens. Les Nigérians n'achètent pas une maison parce qu'elle est vieille. Une grange rénovée de deux cents ans, par exemple, le genre de choses qui plaît aux Européens, cela ne marche pas du tout ici. Mais il y a une raison : nous appartenons au tiers-monde et sommes par conséquent tournés vers l'avenir, nous aimons ce qui est nouveau, parce que le meilleur est encore devant nous, tandis que pour les Occidentaux le meilleur appartient au passé et c'est pourquoi ils ont le culte du passé."

    chimamanda ngozi adichie

    (p.481)

  • "Americanah" de Chimamanda Ngozi Adichie

    Americannah.jpgQuatrième de couverture : "En descendant de l'avion à Lagos, j'ai eu l'impression d'avoir cessé d'être noire."
    Ifmelu quitte le Nigéria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l'Amérique, qui compte bien la rejoindre.
    Mais comment rester soi lorsqu'on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés ?
    Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigéria.
    À la fois drôle et grave, doux mélange de lumière et d'ombre, Americanah est une magnifique histoire d'amour, de soi d'abord mais également des autres, ou d'un autre. De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d'immigrant, et parcourt trois continents d'un pas vif et puissant.

    Mon avis : Je me suis inscrite à un club de lecture créé sur Facebook qui se nomme "Faites le tour du monde". Plutôt alléchant, pour quelqu'un qui comme moi adore les voyages et adore lire (mais ça vous le saviez déjà...). Pour la première lecture proposée, le continent choisi était l'Afrique et les votes ont plébiscité ce roman. Un roman que je ne connaissais pas du tout, dont je n'avais jamais entendu parler et que je n'avais jamais vu nulle part. Je serai donc passée à côté de ce chouette moment de lecture si je ne participais pas à cette nouvelle aventure.
    Ce roman est bien écrit, même si le style est peu commun, il est clair et descriptif. L'héroïne m'a entraînée dans ses questionnements, qu'ils soient sur la race comme sur la vie. Il y a parfois quelques longueurs (c'est un roman qui fait quant même presque 700 pages...) mais en général ma lecture fût très agréable.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡ ♡  ♡

    Ce roman fait partie de 1 de mes défis : Lecture du mois de juin du club de lecture : Faites le tour du monde -> l'Afrique

    Faites le tour du monde.jpg