Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

stephen king - Page 4

  • "Roadmaster" de Stephen King

    Roadmaster, stephen king, éditions albin michelQuatrième de couverture : Des Buick il y en a partout… Celle-ci sera votre pire cauchemar.

    Mon avis : Voici le roman de Stephen King, qui, jusqu’à présent, m’a le moins plu. Je n’ai pas du tout ressenti le suspens, les frissons, l’imagination que j’aime retrouver quand je me plonge dans l’univers de mr King.
    C’est un roman qui se lit gentiment, qui est un peu incongru et dont l’histoire nous emmène dans une sorte de suspens paranormal, mais qui, pour moi, était très léger et pas très crédible.
    Il n’y a eu qu’une quinzaine de pages tout à la fin du roman qui m’ont vraiment tenues en haleine comme je l’ai souvent été avec tout au long des autres romans de cet auteur.

    Ma note -> :-|

    D'autres avis : ici

    Un extrait : "Au moment où je prenais place à côté de lui sur le banc, l’idée m’est venue de lui entourer les épaules de mon bras, mais je l’ai chassée. Si un geste tel que celui-là doit passer dans la médiation de la pensée, on invariablement l’impression qu’ila quelque chose de factice. Je suis un célibataire endurci, et si on gravait mes connaissances en matière de paternité sur une tête d’épingle, on aurait encore la place d’y inscrire le texte complet du Notre-Père." (p.20)

    Éditions Albin Michel, 2004, 444 pages.

    Emprunté à la biliothèque.

    Catégories : :-| 0 commentaire
  • Challenge Stephen King 2011

    challenge stephen king 2011.jpg

    Bouquinovore propose un Challenge spécial "Stephen King". Etant devenue fan de cet auteur depuis peu, je me suis laissée tentée.
    Voici les 4 niveaux de ce Challenge décrits par Bouquinovore :

    Le Challenge commence le 1er février 2011 et finira le 1er février 2012

    Le Challenge comporte 4 niveaux de difficultés différents, selon votre envie et votre temps bien entendu.
    Niveau 1 : Catégorie Recueil de nouvelles, il faut dans l’année lire au moins un recueil de nouvelles de Stephen King
    Niveau 2 : Catégorie Richard Bachman, soit lire au moins un livre écrit sous le pseudonyme de Richard Bachman
    Niveau 3 : Catégorie décennie, ici les choses commence a se compliquer, il faut livre un livre par décennie de l’auteur. C'est-à-dire lire un livre qui à écrit dans les années 70’s, 80’s, 90’s et 2000’s. Bien entendu il est possible de choisir le livre de notre choix, soit roman, recueil ou livre écrit sous le pseudo de Bachman.
    Niveau 4 : Catégorie Stephen King, la catégorie ultime, ou il faut lire un recueil (Niveau 1), un Richard Bachman (niveau 2) et 4 livres selon les décennies (niveau 4) soit un minimum de 6 livres dans l’année.

    Pour avoir toutes les modalités de ce Challenge ainsi que pour s'y inscrire c'est ici.

    Pour ma part, je vais tenter le niveau 3 : Catégorie décennie.

    Mon Challenge :

    70's : Shining, l'enfant lumière

    80's : Le Pistolero

    90's : Rose Madder

    00's : Duma Key ; Histoire de Lisey

  • "Rose Madder" de Stephen King

    Rose Madder.jpgQuatrième de couverture : Quatorze ans que Norma terrorise Rosie et fait de sa vie un cauchemar. Quatorze longues années de sévices permanents, de coups et d'abnégations. Jusqu'à ce qu'une ridicule tache de sang sur le drap du lit conjugal sorte la jeune femme de sa torpeur et qu'une force insoupçonnable l'arrache à cette maudite maison.
    S'enfuir, c'est déjà un premier pas hors de cet enfer. Un premier pas vers "Rosie la vraie", tandis que Norman, fou de rage, se lance à ses trousses pour l'éliminer.
    A l'aube d'une nouvelle vie, elle fait l'acquisition d'un tableau envoûtant qui représente une femme, Rose Madder, debout sur une colline surplombant les vestiges d'un temple antique. Et petit à petit, la toile révèle d'étranges pouvoirs, et Rosie entre en contact avec Rose...

    Mon avis : Ce roman de King m'a une fois de plus enthousiasmée. Cette fois-ci, il nous plonge dans le monde très réel (malheureusement) des femmes battues. Les descriptions faites de ce que fait endurer Norman à Rosie sont criantes de vérité. Le sadisme de Norman est à son paroxysme et la peur de Rosie est... effrayante !
    Puis, vient ce petit soupçon d'imaginaire qui fait que King ne serait pas King. Est-ce un rêve, est-ce une autre réalité... Le fait est que Rosie y plonge avec crainte et une certaine volupté, qu'elle y puise énergie et confiance.
    Ce  roman n'est quant même pas un coup de coeur (il ne manquait pas grand chose pourtant), la fin m'a un peu déçue, je l'ai trouvée un peu trop téléphonée, et le personnage de Bill (le nouveau petit copain de Rosie) est vraiment passé au second plan, alors que je pensais qu'il allait donner un autre souffle à l'histoire.

    Ma note -> :-)))

    D'autres avis : ici

    Éditions J'ai Lu, 1999, 603 pages.

    Emprunté à la bilbiothèque.

    Stephen King.jpg

  • "Shining, l'enfant lumière" de Stephen King

    shining l'enfant lumière, stephen king, éditions jean-claude lattèsRésumé : Quand on propose à Jack Torrence, ancien professeur et ancien alcoolique, un poste de gardien pour l'hiver à l'hôtel Overlook dans les montagnes du Colorado, il croit tenir là une chance de se racheter aux yeux de sa famille. Il s'y installe avec Wendy, sa femme, et son fils Danny, en espérant profiter de cette occasion pour écrire la pièce de théâtre qui le révèlera au monde.

    Mais les démons de l'hôtel trouvent en Jack une proie presque trop facile pour poursuivre leur oeuvre de mal, et il faudra le courage et le sixième sens étrange de son fils pour sauver in extremis ce qui pourra l'être. Car Danny possède ce don de lumière de même que l'ancien cuisinier de l'hôtel, Dick Hallorann, et la conjugaison des deux fera reculer les forces du mal. Pendant un certain temps... (Source : Babelio.com)

    Mon avis : Du suspens à gogo, des créatures maléfiques, des transformations de personnalité aussi spontanées qu'inattendues, un petit garçon à la foi extraordinaire, tout cela saupoudré d'amour et de courage... que demander de plus de la part de Mr King ?! -> :-)))

    Ma note -> :-)))

    D'autres avis : ici

    Éditions Jean-Claude Lattès (Profrance / Maxi-livres), 1992, 430 pages.

    Emprunté à la bibliothèque.

    shining l'enfant lumière, stephen king, éditions jean-claude lattès

  • "Le Pistolero" (La Tour Sombre : tome 1) de Stephen King

    Le pistolero.gifQuatrième de couverture : Un désert calciné, cruel et aveuglant. Immense. Un lieu réfractaire à la vie. C'est à peine si quelques masures, quelques hameaux subsistent çà et là, écrasés sous le ciel inerte. Un enfer implacable.

    C'est là, pourtant, que marchent les deux solitaires ; obstinés, portés par un destin qui les dépasse.
    L'homme en noir d'abord, mystérieux, qui laisse dans son sillage une légende de faiseur demiracles. Et puis, le Pistolero, économe, laconique, dont lui-même ne sait plus s'il est encore humain. Le premier fuit, le second poursuit. Il y a si longtemps qu'elle s'est engagée, cette chasse à l'homme, plus de vingt ans certainement. Sans que ni l'un ni l'autre sache réellement qui détient les clés de ce jeu mortel. Et si le gibier n'était pas celui qu'on croit ?...

    Mon avis : Un premier roman de Mr King que je n'ai pas adoré. En fait, j'ai trouvé ce roman compliqué, je n'ai pas tout compris. Je me suis perdue dans la psychologie du personnage principal (le Pistolero) et une fois perdue je n'ai pas su me remettre sur mes pattes. J'ai trouvé ce personnage, en plus d'être compliqué, sombre (ça, c'est le contexte de l'histoire qui veut ça, je le vois mal gai comme un pinson au milieu du désert à la poursuite d'un étrange individu) mais il a un côté insaisisable qui m'a perturbée tout au long de ma lecture.
    Je lirai le 2ème tome de cette saga, en espérant vivement ré-accrocher à l'histoire.

    Ma note -> :-)

    D'autres avis : ici

    Editions J'ai Lu, 1991, 255 pages.

    Je le troc.

     

    Stephen King.jpg