Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

BD - Page 5

  • "Les diamants fondent au soleil" (Agence Hardy, tome 7) de Pierre Christin et Annie Goetzinger

    annie goetzinger, pierre christinQuatrième de couverture : Quittant sa modeste agence de détectives de Passage du Rendez-Vous dans le XIIème arrondissement, Édith Hardy se rend dans les beaux quartiers. Très précisément place Vendôme, où l'accueille le patron de la prestigieuse joaillerie Pérouge. Celui-ci souhaite la voir enquêter sur la réapparition surprise d'un rubis ayant disparu en même temps que tous les autres bijoux des Lévy-Sanders, grande famille juive de collectionneurs mélomanes, totalement exterminée durant la tourmente nazie.
    Pourquoi la maison Pérouge fait-elle appel à elle ? Parce que, en d'autres temps, le mari d'Édith, disparu lui aussi depuis, a été chargé des intérêts de la famille Lévy-Sander. Et parce que c'est une affaire qui va nécessiter un certain doigté. Car c'est un artisan travaillant pour la joaillerie qui a récupéré cette pierre superbe qu'on lui a confiée pour la faire ressertir. Mais, lui aussi rescapé d'un lourd passé, il refuse d'indiquer sa provenance. À Édith de jouer...
    Son enquête va l'emmener des ateliers d'orfèvres de la rue de Châteaudun aux dépôts de brocante qui jouxtent alors l'immense bidonville de Nanterre, de Puteaux à Neuilly en passant par l'Algérie, encore française, où Victor, son jeune assistant, va tenter de retrouver sa fiancée disparue.

    Mon avis : J'ai commencé cette série avec beaucoup d'enthousiasme et je la termine avec beaucoup de déception. J'ai trouvé l'intrigue de ce dernier tome assez fade et les dessins ont l'air bâclés, ils n'ont plus le charme, les détails et les jolies couleurs du début.
    Dommage de finir sur ce sentiment, je me souviendrai avec plaisir de l'ambiance des années 50 si bien retranscrites des albums du début.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • "Phil Defer" (Lucky Luke, tome 8) de Morris

    morrisRésumé : O'Sullivan est le propriétaire d'un bar dans la ville Bottleneck Gulch. C'est le seul bar à des kilomètres. Il en profite pour faire de l'argent sur le dos de ses clients en servant de l'alcool de basse qualité. Lorsque O'Hara construit son bar à côté de celui d'O'Sullivan, la guerre éclate. O'Sullivan envoie une lettre à Phil Defer pour régler le compte d'O'Hara mais c'est Lucky Luke qui prend la place de Phil. Lucky Luke est un grand ami de O'Hara et ils font un complot contre O'Sullivan. Lors d'un duel, Lucky Luke alias Phil Defer, se fait tuer par O'Hara. O'Sullivan s'avoue vaincu et décide de quitter la ville mais le vrai Phil Defer arrive. Lucky Luke reviendra en ville et va régler le compte de Phil Defer et O'Sullivan.

    Mon avis : Un album qui est une ode au far-west, à ses saloons, ses connivences, ses duels et ses vengeances. Les dessins sont toujours aussi parlants et colorés. Un bon et agréable moment de lecture.

    Mon appréciation -> ♡ ♡  ♡  

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • "Daisy Town" (Lucky Luke, tome 51) de Morris et René Goscinny

    morris, rené goscinnyRésumé : Lucky Luke arrive à Daisy Town, jeune ville du Far West gangrenée par des bandits de tous poils. Nommé shérif, notre héros va débarrasser la ville de toute sa racaille, y chasser les Daltons et la défendre contre les indiens. (source : Wikipédia)

    Mon avis : Cela faisait trèèèèès longtemps que je n'avais lu un album de Lucky Luke et j'ai été ravie de renouer avec ces personnages. Ca se lit sans réfléchir, c'est comique et les dessins sont très sympas. Cet album m'a fait renouer avec des souvenirs d'enfance que je vais continuer, de temps à autres, à me remémorer grâce à ces intrépides héros du Far West.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡

  • "Boulevard des crimes" (Agence Hardy, tome 6) d'Annie Goetzinger et Pierre Christin

    annie goetzinger, pierre christinQuatrième de couverture : Dissimulée dans le donjon du château de Vincennes, Édith Hardy, qui effectue une mission confidentielle pour les services secrets français, surprend un complot de factieux bien décidés à mettre fin aux jours de général de Gaulle. Celui-ci s'apprête en effet à annoncer "l'autodétermination" de l'Algérie, au grand dam de l'extrême-droite et des pieds-noirs.
    Le Théâtre du Jardin, qui accueille une pièce où joue la célèbre Thelma Florian, connaît une série d'assassinats. On y dégomme comme à la parade les jeunes premiers qui donnent la réplique à Thelma. Et c'est l'assistant d'Édith, Victor - se flattant d'avoir fait un peu de scène lorsqu'il était au patronage du XIIè arrondissement où se trouve leur agence de détectives - qui va se dévouer pour reprendre le rôle.
    Suspens sur le Boulevard du Crime et triomphe pour un spectacle, dont chacun se demande chaque soir comment il va tourner... Suspens sur la route de Colombey-les-Deux-églises, où Édith qui joue les cocottes pour les besoins de la cause se demande si elle va parvenir à déjouer un attentat aux conséquences incalculables...
    Le parfum disparu des années cinquante se retrouve dans cette histoire mêlant deux mondes que tout sépare, celui de l'illusion théâtrale et celui de la réalité politique...

    Mon avis : Un album dont les deux intrigues sont bien amenées et le suspens présent, même si l'aspect politique ne m'a pas emballée. Ça c'est le point positif, malheureusement il y a un point négatif. J'ai trouvé que les dessins ont perdu énormément de leur superbe. Ils semblent bien plus simplistes et moins colorés. Je suis déçue de cela, car c'est ce que j'appréciais beaucoup dans cette série. Les années 50 sont plus fades et c'est dommage.

    Ca que j'ai aimé : les intrigues bien menées.
    Ce que j'ai moins aimé : les dessins sont fades et moins attrayants.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • "Le fils de Spartacus" (Alix, tome 12) de Jacques Martin

    jacques martinRésumé de l'éditeur : Spartacus a eu un fils, Spartaculus. Cette terrible nouvelle ébranle le sénat romain. S'il se montre en public, la plèbe le portera en triomphe - comme elle a porté son père - alors de nouvelles révoltes d'esclaves, de nouvelles émeutes, de nouveaux règlements de comptes éclateront. Spartaculus, aidé par Alix et Enak, doit quitter l'Italie en passant par les montagnes... puis se faire oublier. Mais sa tête est mise à prix, par Pompée, qui veut l'intercepter.
    Pourquoi Gala, la mère de Spartaculus, marque-t-elle le passage du chemin parcouru ?

    Mon avis : Je ne connaissais pas du tout cette série de BD, je la découvre avec cet album, mais je n'ai pas été séduite. Bien que j'adore tout ce qui a trait l'histoire de notre monde, j'aurai pu, j'aurai du accrocher. J'ai apprécié le scénario mais pas du tout la mise en scène, ni les dessins, ni les dialogues. Tout était trop fourni, tant au niveau des images que de l'écriture.
    C'est une série que je ne suivrai pas plus avant.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡ ♡  

    Rendez-vous sur Hellocoton !