Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Auteurs Italiens - Page 2

  • "Les aigles de Rome" (Livre II) d'Enrico Marini

    enrico mariniRésumé : Marcus Valerius Falco et Ermanamer ont connu le même entraînement, soumis à une discipline de fer. Au fil des épreuves, les deux jeunes gens commencent par s'affronter et finissent par s'estimer au point de devenir amis. Ils découvrent l'ivresse des armes et le plaisir des sens. Au terme d'une chasse périlleuse, le Romain et le barbare mêlent leur sang pour sceller un pacte de fraternité éternelle. Avec cette nouvelle série sous forme de récit initiatique, Marini se trouve seul aux commandes, à la fois pour le dessin et le scénario. A travers les destinées des deux jeunes gens, l'auteur campe tous les paradoxes d'un monde romain au tournant d'une ère nouvelle, tiraillé entre ses sources latines, souvent corrompues par la volupté, l'ambition et les intrigues, et la vitalité sauvage des peuplades germaniques... (Source : Éditions Dargaud)

    Mon avis : Cette deuxième partie poursuit l'histoire de la même façon que la précédente. Je me suis donc de nouveau plongée dans le monde de la Rome antique telle que je me l'imagine : guerres faites de batailles sanglantes, trahison, vengeance, haine, amour, sexe... J'ai trouvé l'histoire de ce tome un peu plate mais c'est un défaut qui est effacé grâce aux dessins que je trouve vraiment très très beaux. Ils sont colorés et le souci du détail est remarquablement présent. Les dialogues sont eux aussi fournis et bien écrits. Je suis heureuse d'avoir découvert cette série de BD et je lirai le troisième opus dès que je me le serai procuré à ma bibliothèque.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡   

  • "Les aigles de Rome" (Livre I) d'Enrico Marini

    Les aigles de Rome, T.1.jpgRésumé de l'éditeur : 743 urbe condita (11 avant J.C.)
    "De tous les peuples de l'Empire, les Germains sont les plus braves" aurait pu déclarer Drusus, à qui a été confiée la délicate mission de soumettre les irréductibles barbares de Germania. Le combat terminé, le Prince Sigmar "offre" son fils Ermanamer en otage aux Romains. César confie l'éducation de ce jeune barbare chevelu au fidèle Titus Valerius Falco, qui a justement un fils du même âge, Marcus, qui lui aussi aurait bien besoin d'une éducation digne de ce nom. Entraînement complet et discipline de fer : les deux jeunes garçons affrontent ensemble les terribles épreuves auxquelles les soumet leur entraîneur, ancien légionnaire. au fil de ces expériences éprouvantes, le jeune Romain insolent et le Germain au sang chaud transforment leur haine réciproque en profonde amitié. Surtout quand ils découvrent ensemble les charmes irrésistibles de la gent féminine...

    Mon avis : Ce premier tome de cette série m'a vraiment beaucoup plu. Je suis déjà adepte à la base de tout ce qui concerne l'histoire de Rome. Cette histoire-ci rentre parfaitement dans ce contexte. C'est une BD pour adulte car la violence et le sexe sont présents sans faux-semblants grâce à des dessins très explicites. Mais ces dessins sont très beaux, les couleurs sont vives (j'adore ça !). Les textes et dialogues sont clairs, l'écriture est simple ce qui rend la lecture très agréable. Je me réjouis dors et déjà de me plonger dans le tome 2.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ 

  • Ça me parle... #16 : Marlena de Blasi

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "Fatigué d'attendre ? Mais tu es arrivé ici à peine deux jours après moi.
    - Non, non, je veux dire fatigué de passer ma vie à attendre, à dépenser mon conto, mon compte de jours. Je parle en banquier. Nous avons tous une certaine réserve de jours dans laquelle nous pouvons puiser, mais sans savoir combien il nous en reste. J'en ai utilisé beaucoup à dormir. Je les ai pris un par un, j'attendais surtout que le temps s'écoule. C'est assez fréquent qu'on cherche simplement à se reposer et attendre. Chaque fois que je commençais à vraiment réfléchir à ce que je ressentais, rien ne semblait avoir d'importance. J'ai été paresseux. La vie passait et moi je piétinais un peu, sempre due passi indietro, toujours deux pas en retard. Fatalità, le destin. Laisser aller. Ne pas prendre de risques. On arrive grâce à quelqu'un d'autre. Mais maintenant c'est fini... Je ne veux plus attendre."

    Mille jours à Venise.jpg

    (p.39 et 40)

  • Ça me parle... #10

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "Ils savent tous qu'il n'y a que trois sujets qui vaillent la peine qu'on en parle : le temps qu'il fait ou qu'il va faire, car ce tous des paysans et cela les concerne de près ; les morts et les naissances, aussi bien d'animaux que d'êtres humains ; enfin ce nous mangeons, que ce soit les repas de la veille ou ce qui sera préparé aujourd'hui et demain.
    Ces trois sujets là englobent tout, d'une manière ou d'une autre, la philosophie, la psychologie, la sociologie, l'anthropologie, la physique, l'art, la littérature et la religion. Ce qui compte dans la vie, c'est la table et le lit."

    Mille jours en Toscane.jpg

    (p.42)

     

  • "Napoléon (1/3)" (Ils ont fait l'histoire, tome 5) de Noël Simsolo, Jean Tulard et Fabrizio Fiorentino

    Noël Simsolo, Jean Tulard, Fabrizio FiorentinoQuatrième de couverture : Comment un petit militaire corse a pu devenir Napoléon 1er, empereur des Français de 1804 à 1815 ? Successivement général, consul et empereur, cet ambitieux enfant de l'Ancien Régime élevé dans la République fut un réformateur pressé, le fondateur de l'Etat moderne autant que le génie militaire qui domina, un temps, les monarchies européennes.
    Ce premier volume centré sur la période 1793-1799 retrace l'ascencion du jeune général Bonaparte et ses premières campagnes militaires, de la prise de Toulon à la campagne d'Italie et à son retour d'Egypte.

    Mon avis : Un personnage que je connaissais un peu grâce à ma maman qui est un amatrice d'histoire de France en général et de cette période en particulier. Bien que Napoléon est un personnage historique très connu, son début de vie était pour moi un aspect que je ne maîtrisais pas du tout.
    Les dessins de ce BD sont très colorés et réalistes. J'ai eu un peu de mal avec les textes qui sont très fournis mais écrit en caractères très petits. Ce 1er tome de la vie de Napoléon (il y en a 3) est une bonne amorce pour la suite des événements.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡  ♡ ♡