Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Auteurs Anglais - Page 3

  • Ça me parle... #25 : Katy Cannon

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "«Chez soi» est une étrange expression.
    Elle n'a pas le même sens pour tout le monde. Chacun est persuadé que son mode de vie et les habitudes de sa famille sont la norme. Quant aux autres, ils sont forcément bizarres.
    Ça veut peut-être dire que nous sommes tous normaux, chacun à sa façon. et que nous sommes tous un peu bizarres aussi."

    katy cannon

    (p.12)

  • Ça me parle... #24 : Karen Traviss

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

     

    "Les humains se mentent. Ils prétendre estimer égaux tous les êtres intelligents - selon leur définition étriquée de l'intelligence - et supposent donc qu'ils se comporteront tous de la même façon dans un même environnement. Les humains craignent d'admettre leur diversité dictée par la race et l'espèce. s'ils n'ont pas encore réussi à effacer les grandes différences au sein de leur propre espèce. comment pourraient-ils croire qu'ils y sont parvenus avec les non-humains ? Et pourtant, ils œuvrent sous le mensonge volontaire que tous les êtres se montreront "raisonnables" s'ils sont traités comme tels. La logique et l'histoire nous disent que nous nous comportons comme des issenj, ou des wess'har, ou des ussissi. Nous nous comportons tous comme ce que nous sommes.
    Siyyas Bur, matriarche historienne."

    karen traviss

  • "L'affaire William Smith" (Miss Maud Silver, tome 14) de Patricia Wentworth

    patricia wentworthRésumé : Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, William Smith est un modeste artisan dans un atelier de jouets. Mais pendant le conflit il fut interné dans un camp de concentration allemand.
    Devenu amnésique après avoir reçu un coup à la tête, il doit en partie sa survie à un rêve où il était heureux, autrefois, dans une vaste demeure. Retrouvé avec un médaillon où figurait le nom William Smith, il a adopté ce nom et tente maintenant de redevenir un simple citoyen. Mais le sort s'acharne sur lui et il est bientôt victime d'une série de dangereux accidents. Pourtant, il aspire tant à vivre en paix depuis qu'il a rencontré une mystérieuse inconnue qui s'intéresse à lui. Miss Silver a là une enquête fort difficile à démêler. (Source : Wikipédia)

    Quatrième de couverture : "Pour leur malheur, les criminels ne se méfient pas assez des vieilles dames. et la discrète Miss Silver les démasque toujours, entre deux coups d'aiguille et deux citations. Infatigable, elle a confondu une trentaine. Le succès de Patricia Wentworth (1878-1961) tient sans doute à la passion que nous éprouvons pour le crime aménagé, le choc aimable entre l'horreur et la bienséance." Dominique Valloto Page

    Mon avis : Ce tome est mon préféré de la série jusqu'à présent. J'ai vraiment aimé cette histoire. J'ai fait connaissance petit à petit avec les personnages et l'intrigue. Tout se met en place naturellement et c'est agréable de découvrir lentement mais sûrement les différents indices amenant au dénouement final.
    Ce que j'ai aimé : l'histoire basée sur un amnésique, ça sort un peu des contextes habituels des intrigues policières.
    Ce que j'ai moins aimé : les répétitions. à chaque nouveau personnage, l'auteur fait un récapitulatif des événements, c'est dès lors fort redondant.

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡

  • "L'hôtel hanté" de Wilkie Collins

    wilkie collinsQuatrième de couverture : Un lord anglais qui rompt ses fiançailles, une veuve aux yeux de braise, un hôtel à Venise, dans l'entrée duquel on aurait pu écrire, comme Dante le fit pour son Enfer :"Si vous entrez ici, laissez toute espérance", un couple d'amoureux respectueux des usages victoriens, des thés à Londres et des disparitions inexpliquées...
    C'est le cocktail distillé avec humour par le démonique Wilkie Collins, demi-frère d'Edgar Poe, cousin de Conan Doyle, grand-père d'Agatha Christie et précurseur d'Alfred Hitchcock !
    Publié en 1878, L'Hôtel hanté figure parmi les chefs-d'oeuvre de Wilkie Collins. Aujourd'hui, il n'a rien perdu de son suspens imparable !

    Mon avis : Un roman à suspens écrit au 19ème siècle, voilà qui était fait pour plaire. Cette histoire est un suspens du début à la fin. tout d'abord en ce qui concerne les personnages, puis, petit à petit l'intrigue se déroule et s'étoffe.
    Ce que j'ai aimé : l'écriture de cette époque, l'agencement des phrases et le vocabulaire. L'intrigue qui se met en place petit à petit.
    Ce que j'ai moins aimé : pas grand chose en fait, juste un tout petit détail qui n'a aucune incidence sur l'histoire et qui est plutôt de mon fait personnel. Je me suis un peu perdue dans les différents titres de noblesse dont sont affublés quelques protagonistes de l'histoire (comtesse, lady, baron...).

    Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡  ♡ ♡

    Ce roman fait partie de 2 de mes défis : Le Weekly Book Color Challenge de Galléane, session 2 : Jaune et la lecture pour le club de lecture de VendrediLecture d'août (thème : Bateau, sur l'eau...)

    raoul cauvin,bédu   wilkie collins

  • "Un anneau pour l'éternité" (Miss Maud Silver, tome 13) de Patricia Wentworth

    patricia wentworthQuatrième de couverture : "Que tous ceux qui ont aimé Agatha Christie, l'ont dévorée et se désolent de n'avoir plus un nouveau titre à se mettre sous la pupille, se lancent dans les romans de Patricia Wentworth, née en 1878 en Inde.,On y retrouve avec plaisir Maud Silver, la jumelle de Miss Marple ! Comme elle, elle adore tricoter des brassières. Comme elle, elle peut évoquer les crimes les plus sordides en se régalant d'une tasse de thé. Comme elle, enfin, elle vient à bout des énigmes les plus tendances. Il y a toujours des morts, des intrigues, des disputes et un temps d'enfer. Bref, un délice !" La Tribune de Genève

    Mon avis : Un tome où ma petite mamy Maud est très discrète. L'histoire tourne autour des meurtres de 2 jeunes femmes, mais c'est le sergent-inspecteur Franck Abott, fan inconditionné de miss Silver qui mène l'enquête. Bien sûr petite mamy Maud, est là tapie et n'en perd pas une miette telle une petite souris qui observe tout, avant de sortir de sa cachette.
    Ce fût à nouveau un plaisir de lire une aventure de miss Silver. L'ambiance bien british est maintenant accompagnée d'une atmosphère d'après-guerre. J'aime beaucoup cette évolution dans le temps.

    Mon appréciation♡ ♡ ♡  ♡ ♡