Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

"Banlieue blanche, banlieue rouge" (Agence Hardy, tome 4) dePierre Christin et Annie Goetzinger

annie goetzinger, pierre christinQuatrième de couverture : Paris, 1957. Une maquette de prototype ainsi que tous les plans s'y rapportant ont disparu des usines de l'île Seguin. Les enjeux économiques et politiques sont tels que la plus grande discrétion s'impose. Le succès remporté par Édith Hardy dans une affaire d'espionnage industriel amène la Régie Renault à solliciter ses services.
Une plongée dans la forteresse ouvrière de Billancourt va commencer. À Victor le rude apprentissage de la condition prolétarienne et la découverte des innombrables opérations nécessaires à la fabrication d'une voiture. À Édith les rencontres avec une hiérarchie divisée, mais convaincue que c'est en interne qu'il faut résoudre le mystère.
Vacarme des machines-outils, avance implacable de la chaîne, surveillance des petits chefs, vrombissements de la piste d'essais, mais aussi solidarité entre camarades et loisirs simples dans de minuscules jardins ouvriers faisant face au grand paquebot immobile : banlieue rouge.
Belles maisons de maître sur les collines dominant la Seine, promotions d'ingénieurs passés par les mêmes écoles, dynasties d'inventeurs ayant contribué au grand passé aéronautique de Meudon, barbecues entre épouses ne jurant que les USA : banlieue blanche.
Une histoire aussi documentée qu'haletante, dans laquelle Annie Goetzinger et Pierre Christin rendent hommage à ce monde à part que fût l'île Seguin, dont il ne reste plus rien.

Mon avis : Un album intéressant qui traite intelligemment du sujet des classes sociales, sans démagogie ni favoritisme. L'enquête d'Édith Hardy est décrite clairement tant par les textes que par les dessins.

Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡  ♡ ♡

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les commentaires sont fermés.