Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

"Le docteur Pascal" (Les Rougon-Macquart, tome 20) d'Émile Zola

émile zolaRésumé : A Plassans, le berceau provençal de sa famille, tandis que le Second Empire est tombé depuis deux ans, Pascal Rougon vit auprès de sa nièce Clotilde qu'il a élevée et qu'il adore. Ce sont moins ses patients qui l'occupent que ses recherches médicales, largement tournées vers l'hérédité, et l'histoire des Rougon-Macquart dont il a constitué l'arbre généalogique. Mais ces papiers, sa vieille mère voudrait les voir détruits pour qu'enfin disparaisse toute trace de la honteuse naissance de la famille, et Clotilde commence par prêter la main au complot.
Récit de la chute de l'£Empire et de la guerre, La Débâcle marquait la première fin du cycle des Rougon-Macquart. En 1893, le docteur Pascal constitue la seconde, puisque ici se conclut l'histoire de la famille.

Mon avis : Me voici arrivée à la fin de cette saga familiale et c'est avec un roman qui m'a plu que cela se termine.
Ce dernier est agréable, il y a de l'amour, de la vengeance, des histoires familiales, un récapitulatif des histoires des différents héros des tomes précédents.
Ce qui fût aussi très intéressant dans ce roman, c'est la part belle que fait monsieur Zola à la science en général et à la biologie et à la médecine en particulier. Moi, qui adore tout ce qui à trait à la biologie, ça m'a vraiment plu et intéressé de connaître les façons de penser et de décrypter l'hérédité et les maladies héréditaires, notamment, de la fin du 19ème siècle.
Dans ce tome on trouve aussi une petite part de sexualité, bien sûr façon 19ème siècle, mais ce n'était vraiment pas dépourvu de charme cette manière de décrire "l'acte", d'une façon prude qui pourtant est assez audacieuse ;-)
Une saga parfois éprouvante à lire, parfois ardue et même parfois gnan-gnan mais une saga que je suis ravie d'avoir lue dans son entièreté tellement elle regorge de faits, de personnages et de décors différents.

Ce que j'ai aimé : l'écriture de monsieur Zola, ses descriptions.
Ce que j'ai moins aimé : la fin. Je l'aurai aimée plus conventionnelle...

Mon appréciation -> ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ 

Les commentaires sont fermés.