Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • "Son excellence Eugène Rougon" (Les Rougon-Macquart : tome 6) d’Emile Zola

    Son excellence Eugène Rougon.jpgRésumé : Eugène Rougon est arrivé au pouvoir en même temps que le coup d’Etat : out d’abord il se rallie à la République pour ensuite l’abandonner pour servir Louis Napoléon. Son aide dans la destruction de la République lui vaut d’être nommé Président du Conseil d’Etat puis, par la suite, ministre de l’intérieur. Cette nomination va permettre à Eugène d’asseoir sa position et d’en profiter. Il fait emprisonner impunément ces ennemis politiques et devient à lui seul la loi et le pouvoir.

    Toutefois cette nomination sons partage prend fin quand Eugène se voit retirer son poste. Commence alors pour lui une période difficile où ses ennemis d’avant se réjouissent. Mais Eugène Rougon tient sa vengeance quand il de nouveau au pouvoir, plus puissant qu’avant. Avide de pouvoir, il n’est jamais satisfait et relègue le reste au second plan. Une seule femme parvient à réveiller en lui des pulsions qu’il croit avoir enfouies : Clorinde Balbi. Fasciné par cette femme sauvage qui arrive à pénétrer ses secrets, il préfère s’en éloigner. Il va même jusqu’à lui faire épouser un homme riche et gentil : Delestang. Il espère qu’elle cessera sa domination sur lui. Mais bien au contraire elle l’accentue et, quand Eugène atteint le sommet du pouvoir, elle use de son influence sur Napoléon III pour le déstabiliser et fait nommer son mari au poste qu’il occupe. (Source : emilezola.free.fr)

    Mon avis : Et bien voilà un tome qui est à l'opposé du précédent. On quitte la rêverie, l'Amour, les fleurs pour se retrouver avec la politique, le pragmatisme, les entourloupes...
    Bref, je suis réconciliée avec cette saga, car mon caractère très terre à terre est beaucoup plus en adéquation avec le récit concernant monsieur Eugène Rougon que celui concernant l'abbé Mouret...

    Ma note -> :-))

    livrespourtous.com, 331 pages.

    Dans ma Bibliothèque. 

  • "Magi" (tome 1) de Shinobu Ohtaka

    magi,shinobu ohtaka, éditions kurokawaQuatrième de couverture : Une aventure épique au coeur des 1001 nuits.

    Aladin est un jeune garçon étrange qui ne se sépare jamais de sa flûte. En effet, elle abrite Hugo, un géant à la force surpuissante. Aladin va faire la connaissance d'Ali Baba qui voit en cette flûte magique un chemin rapide vers la fortune et la gloire. Les deux compagnons partent explorer de mystérieux labyrinthes qui attirent les aventuriers du pays.

    Mon avis : Un petit manga assez sympa. Un petit garçon un peu bizarre, un peu simplet qui se balade avec une flûte qui abrite un géant sans tête. Un ado rebelle qui veut vivre dans la richesse et des péripéties dans le monde des 1001 nuits.
    L'histoire est très chouette, Aladin et Ali Baba se complètent bien. Un qui pose tout le temps des questions et l'autre qui y répond et veut à tout prix poursuivre son rêve. Un géant qui combat les méchants. C'est simple mais efficace.
    Par contre je ne suis pas fan des dessins, parfois vraiment beaucoup trop chargés à mon goût.
    L'auteur agrémente le livre de petites explications sur sa "fabrication" et ça aussi c'est assez chouette.

    En bref, un manga chouette qui mérite d'être connu.

    Ma note : :-)) 

    Éditions Kurokawa, 2011, 197 pages.

    Je remercie de tout coeur Babelio et les éditions Kurokawa de m'avoir fait voyager avec Aladin et Ali Baba réunis.

  • "Le théorème de Cupidon" d’Agnès Abécassis

    Le théorème de Cupidon.jpgQuatrième de couverture : Théorème de Cupidon (déf.) : deux lignes parallèles ne se croisent jamais. Sauf si elles sont faites l’une pour l’autre.

    Adélaïde est exubérante, directe, rigolote, mais elle fuit les histoires d’amour.
    Philéas est timide, maladroit, sérieux, et ne pense qu’à conclure.
    Ils ont le même âge, travaillent tous les deux dans le cinéma, pourtant ils ne se connaissent pas. Enfin, c’est ce qu’ils croient…
    Entre situations pétillantes et rebondissements irrésistibles, une savoureuse comédie à deux voix, l’une féminine, l’autre qui a mué.

    Mon avis : J’ai vécu un chouette moment de détente avec ce petit roman. Bien que je ne me suis pas esclaffée à tout bout de champs comme ont eu l’air de le faire les 2 critiques du 4ème de couverture, j’ai souris régulièrement. De bons jeux de mots (j’ai adoré les noms réinventés des acteurs et actrices de cinéma) et des situations cocasses et joyeuses, pour une petite histoire qui se lit vite et sans prise de tête.

    Ma note -> J 

    Éditions Le Livre de Poche, 2012, 280 pages.

    Emprunté à la bibliothèque.

  • "Kaïken" de Jean-Christophe Grangé

    Kaïken.jpgQuatrième de couverture : Quand le soleil Levant devient un Soleil Noir,

    Quand le passé devient aussi tranchant qu'une lame nue,

    Quand le Japon n'est plus un souvenir mais un cauchemar,

    Alors, l'heure de kaïken a sonné.

    Mon avis : Un bon Grangé dans le style et les règles de l’art de l’auteur.

    Sur fond de Japon, le héros est entrainé sur les traces d’un psychopathe hermaphrodite tout essayant de se convaincre que le divorce d’avec sa femme est une bonne chose. Quand tout tourne de travers et que sa famille est menacée.

    Grangé est très doué pour me faire lire des histoires à « dormir debout » qui semblent grâce à sa plume, réalisables. Ce roman est de nouveau de la même veine, et je pense que les amateurs du style ne seront pas déçus.

    Ma note -> :-)))

    Éditions Albin Michel, 2012, 472 pages.

    Prêté par Éric.

  • "Specials" (Uglies : tome 3) de Scott Westerfeld

    Uglies, T.3.jpgQuatrième de couverture : Dans le monde de l’extrême beauté, pas de place pour la pitié.

    Les Specials : ce nom faisait frissonner Tally lorsqu’elle n’était qu’une Ugly insoumise et repoussante. Et voilà qu’après une nouvelle opération, elle est devenue une Specials à son tour !

    Pourtant, la jeune fille ne peut s’empêcher de penser à son ancienne vie. Alors, le jour où les Autorités lui demandent d’éliminer les rebelles de la Nouvelle-Fumée, un choix douloureux s’impose à elle : doit-elle écouter la petite voix de sa conscience ou mener à bien la mission cruelle pour laquelle elle a été conçue ? Quelle que soit sa décision, le monde de Tally ne sera plus jamais le même…

    Mon avis : Le tome 2 m’avait lassée mais j’ai bien fait de persévérer car ce 3ème opus m’a remise en selle pour continuer cette saga. Tally devient plus mature et est plus déterminée. L’histoire sort aussi un peu de son bonhommet de chemin et nous donne de nouvelles pistes à découvrir. J’espère que ça augure une suite de plus en plus palpitante.

    Ma note : JJ

    Des extraits : La guerre biochimique avait constitué une autre trouvaille brillante des Rouillés : employer des bactéries et des virus génétiquement modifiés pour s’entretuer. C’était l’une des armes les plus stupides qu’on puisse imaginer, car une fois que les petites bêtes en avaient terminés avec vos ennemis, elles se retournaient généralement contre vous. D’ailleurs, la civilisation rouillée n’avait-elle pas été détruite par une bactérie artificielle dévoreuse de pétrole ? » (p.120)

    "MANIFESTE
    Je n'ai pas besoin qu'on me guérisse. Comme je n'avais pas besoin de me taillader le bras pour éprouver quelque chose, ou pour penser. A partir de maintenant, personne ne reprogrammera plus mon esprit, sinon moi.
    A Diego, les médecins disaient que je pourrais apprendre à contrôler mon comportement, et je l'ai fait. Vous m'avez tous aidée, d'une manière ou d'une autre.
    Mais vous savez la nouvelle ? Ce n'est plus mon comportement qui m'inquiète. C'est le vôtre.
    Voilà pourquoi vous ne me verrez plus pendant un moment, peut-être pendant très longtemps. David et moi allons rester dans la nature.
    Vous dites que vous avez besoin de nous. C'est peut-être vrai, mais vous avez suffisamment d'aide, avec ces millions de nouveaux esprits intenses sur le point de de vous rejoindre, avec l'ensemble des villes qui se réveillent enfin. A vous tous, vous êtes bien assez nombreux pour changer le monde sans nous.
    Dorénavant, David et moi serons là en travers de votre route.
    Car, voyez-vous, la liberté a le chic pour détruire certaines choses.
    Vous avez vos nouvelles Fumées, vos nouvelles idées, de nouvelles villes et de nouveaux systèmes. Eh bien... nous sommes les nouveaux Specials Circumstances.
    Chaque fois que vous empiéterez un peu trop sur la nature, nous serons là à vous attendre, prêts à vous repousser. Souvenez-vous de nous chaque fois que vous déciderez de creusez de nouvelles fondations, de détourner une rivière ou de couper un arbre. Méfiez-vous de nous. Aussi avide que redevienne l'espèce humaine maintenant que les Pretties se réveillent, le monde sauvage a conservé ses crocs. Des crocs spéciaux, pas jolis à voir. Nous.
    Nous serons là, quelque part - à vous surveiller. Prêts à vous rappeler le prix payé par les Rouillés pour être allés trop loin.
    Je vous aime tous. Mais il est temps de se dire au revoir, pour l'instant.
    Attention à ce que vous faîtes du monde ! ou notre prochaine rencontre pourrait bien mal tourner.
    Tally Youngblood." (p.390-391)

    Éditions Pocket Jeunesse, 2008, 391 pages.

    Emprunté à la bibliothèque.