Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • "L’orange de Noël" de Michel Peyramaure (Lire @ Liège #7)

    L'orange de Noël.gifQuatrième de couverture : À la fin de l’été 1913, Cécile Bruni, toute jeune institutrice, arrive à Saint-Roch pour y prendre possession de son poste. Dans ce petit village de la basse Corèze où le curé fait seul la loi et où prospère une école catholique, elle est accueillie comme le diable en personne. Nul doute que, comme ses prédécesseurs, elle ne puisse tenir que quelques mois devant le redoutable abbé Brissaud qui, chaque dimanche, tonne contre l’école sans Dieu et ses suppôts. Mais Cécile fait front, résiste aux injures, aux provocations, aux calomnies et peu à peu, gagne la confiance du village et voit se peupler son école.

    Au terme d’une année terrible, sa victoire aura le visage heureux de la petite Malvina Delpeuch, que chacun considérait comme une demeure et qu’elle aura réussi à conduire jusqu’au certificat d’études.

    Mon avis : Un livre choisi pour la rencontre de décembre de mon club de lecture (Lire °Liège) sur le thème de Noël.
    Mais ce livre en fait de Noël n’y consacre qu’une petite dizaine de pages, une description de cette célébration durant les années précédent la 1ère guerre mondiale. Et ce cadeau inestimable que la petite fille reçoit : un orange.

    Mis à part ce fait, ce livre me laisse un avis mitigé, il est agréable à lire, l’écriture est fluide et douce, mais aucune situation n’est vraiment décrite en profondeur. Tout reste en surface et ça en devient terne et lassant. Beaucoup de suggestions,, de non-dits, d’insinuations qui à la longue deviennent agaçantes car on ne sait jamais vraiment exactement ce qui se passe, ce que les gens pensent, ce qu’à donner telle ou telle réaction de tel personnage… Il faut tout deviner.

    Par contre ce qui m’q plu c’est l’ambiance qui nous plonge dans ce petit village retiré, où monsieur le curé fait la loi et ose des actions anti-laïques sans aucune honte ni mise à mal de sa conscience. Où les femmes et les enfants sont toujours a se battre pour montrer qu’ils existent et où la vie est codifiée par les saisons et les travaux aux champs.

    Ma note -> J

    Éditions Pocket, 1996, 298 pages.

    Emprunté à la bibliothèque.