Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • "Un autre soleil" de Timothy Williams

    Un autre soleil.jpgQuatrième de couverture : La Guadeloupe, 1980, dans une île travaillée par les tensions sociales et raciales, on découvre le cadavre d’un riche « blanc pays » nommé Raymond Calais. La gendarmerie arrête un ancien bagnard qui, après quarante ans passé à Cayenne, est rentré depuis peu dans son île natale. Il s’agit sûrement d’une histoire de terres volées au vieux guadeloupéen car le pouvoir ne saurait envisager la thèse d’un crime politique, surtout à huit mois des élections présidentielles.

    Fraîchement débarquée à Pointe-à-Pitre, la juge Anne-Marie Laveaud croit à la justice républicaine. Mais très vite, békés, métropolitains, noirs et indiens lui font comprendre que la Guadeloupe, ce n’est vraiment pas la France…

    Dans son premier roman écrit directement en français, Timothy Williams brosse un portrait lucide et fouillé du « département 97-1 », cette Guadeloupe où il habite depuis plus de trente ans.

    Mon avis : Un livre reçu grâce au Masse critique de Babelio et que j’attendais avec impatience car je partais quelques temps après sur cette île.

    Je suis partagée entre 2 impressions le concernant. Une impression par rapport à l’histoire, l’enquête sur le meurtre de Raymond  Calais et d’autre part l’ambiance et les descriptions de l’île.

    L’histoire en elle-même m’a déçue, je n’ai pas tout compris. Les explications étaient un peu brouillonnes et le nombre de personnages un peu trop élevé à mon goût. De plus j’ai trouvé le personnage principal un peu fade. Cette juge de métropole que l’on sent être une femme de tête n’apparaît pas comme telle. Je trouve que l’auteur aurait pu la décrire encore plus battante et plus intrusive dans ses demandes de compléments d’enquête. Mais étant écrit il y a plus de 20 ans, peut-être que cette différence de décennies ne permettait pas encore à un écrivain de faire une héroïne plus combattantes et se mesurant plus «agressivement» aux hommes.

    Par contre les descriptions concernant l’île et l’ambiance qui y règne m’ont charmée. Ce livre étant écrit dans les années 80, le racisme que les natifs de l’île ressentent et expriment envers les personnes arrivant de la métropole est assez impressionnant. Heureusement cela s’est adouci et lors de mon voyage je n’ai pas du tout ressenti cela. Par contre le climat, les odeurs et l’ambiance sont restés les mêmes. Le soleil rend la vie plus douce… que ce soit dans les livres comme dans la vie !

    Ma note -> :-)

    Éditions Rivages/Noir, 2011, 411 pages.

    Un tout grand merci à Babelio et aux Éditions Rivages/Noir de m'avoir donné un avant goût d'une île dont je suis tombée en amour !

  • "BlackBerry® smartphone" de Thibaud Schwartz

    BlackBerry® smartphone, Thibaud Scwartz, éditions micro applicationQuatrième de couverture : A propos de l'auteur : Thibaud Scwartz est le dirigeant de Levadis, une société spécialisée dans le conseil informatique pour les petites entreprises. Il accompagne des aptrons dans l'ensemble de leurs choix informatiques. Il est déjà l'auteur de nombreux ouvrages et guides pratiques dans le domaine informatique.

    Finis les manuels d'utilisation obscurs et incompréhensibles ! Avec ce Mode d'emploi complet, vous disposez enfin d'un guide clair, pratique et en couleurs pour exploiter toutes les fonctionnalités de votre BlackBerry® smartphone !

    Au sommaire :

    • Prenez en main votre téléphone
    • Configurez le Bluetooth
    • Utilisez l'agenda et gérez vos contacts
    • Travaillez avec des outils de bureautique
    • Téléphonez avec votre BlackBerry® smartphone
    • Connectez-vous à Internet et envoyez des e-mails
    • Utilisez les messageries instantanées
    • Synchronisez les fichiers multimédias
    • Prenez des photos et des vidéos
    • Utilisez les cartes et le GPS
     
    Mon avis : Un petit bouquin utile, j'y ai découvert quelques petites astuces et quelques fonctions que je ne connaissais pas du tout. Mon téléphone a perdu un peu de son mystère et ce n'est pas plus mal ;-)
     
    Ma note -> :-))
     
    Editions Micro Application, 2009, 153 pages.
     
    Dans ma bibliothèque.
  • "Enfant 44" (Leo Demidov : tome 1) de Tom Rob Smith (Lire @ Liège #6)

    enfant 44, tom rob smith, éditions belfondQuatrième de couverture : Un suspens inouï qui vous prend à la gorge, le portrait d’un quête de vérité, au péril de sa vie et celles des siens, la restitution magistrale de cette implacable machine à broyer les hommes que fut le système soviétique. Le premier roman d’un jeune auteur qui fait une entrée fracassante sur la scène littéraire internationale.

    Hiver 1953, Moscou. Le corps d’un petit garçon est retrouvé sur une voie ferrée.
    Agent du MGB, la police d’état chargée du contre-espionnage, Leo est un officier particulièrement zélé. Alors que la famille de l’enfant croit à un assassinat, lui reste fidèle à la ligne du parti : le crime n’existe pas dans le parfait État socialiste, il s’agit d’un accident. L’affaire est classée mais le doute s’installe dans l’esprit de Leo.

    Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Leo est contraint à l’exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C’est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l’Oural, qu’il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l’ « accident » de Moscou.

    Prenant tous les risques, Leo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d’eux des ennemis du peuple…

    Mon avis : Livre choisi pour la rencontre de novembre de mon club de lecture (Lire @ Liège), c'est une histoire qui m'a beaucoup plue et aussi beaucoup touchée.
    Elle m'a plue car le style d'écriture est chouette, clair, net et précis. L'iontrigue est vraiment très prenante et les rebondissements imprévus et bien amenés.
    Elle m'a touchée car ça se passe en Russie communiste et que j'ai vécu une part de mon enfance imprégnée de cette idéologie apportée par ma grand-mère de sa Slovaquie natale. Elle idéalisait le communisme et est tombée de très haut quand la guerre froide s'est terminée et que certaines actions des dictateurs communistes ont été rapportées au grand jour. Ce livre l'aurait très certainement marquée profondément.

    Il va s'en dire que je lirai le 2ème opus pour connaître la suite bien sûr mais aussi pour me replonger dans mes souvenirs d'enfance.

    Ma note -> JJJ

    Éditions Belfond, 2009, 396 pages.

    Emprunté à la bibliothèque.

  • "Écriture. Mémoires d’un métier" de Stephen King

    Ecriture, mémoire d'un métier.jpgQuatrième de couverture : Quand Stephen King, se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l’un et l’autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l’écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu’est l’inspiration.

    Une fois encore Stephen King montre qu’il est bien plus qu’un maître du thriller : un immense écrivain.

    La vie n’est pas faite pour soutenir l’art. C’est tout le contraire. (Stephen King)

    Mon avis : Un livre intéressant mais je l’ai trouvé un peu long. Cela change radicalement de ce que mr King écrit d’habitude mais le thème le veut ainsi. Il raconte avec plein de motivation et de sentiment son amour pour l’écriture, ses façons de procédé et ce qu’il pense être juste et pratique à faire pour un écrivain novice. Ses conseils seront je pense utile pour qui veut se lancer à écrire son premier livre mais certaine description m’(ont semblées bien longues. De plus ayant découvert l’œuvre de cet auteur sur le tard, je n’ai pas encore beaucoup de romans lus à mon actif, ce qui m’a joué un vilain tour, car il parle régulièrement de ses 1ers romans et explique comment il est venu à les écrire en me faisant découvrir des détails (et parfois des fins) qui m’enlèvent un peu du suspens de mes prochaines lectures…

    Ma note -> J

    Éditions Le Livre de Poche, 2003, 321 pages.

    Dans ma bibliothèque.

  • "Le robot rebelle" (Bob et Bobette : tome 294) de Willy Vandersteen

    le robot rebelle, bob et bobette, willy vandersteen, éditions standaardRésumé : Qui aurait pu croire qu'un aspirateur hors service serait le point de départ d'une aventure qui, d'atmosphère en atmosphère, conduirait à la lune ? On retrouve Théophile qui, cette fois-ci, dirige une entreprise de nettoyage. Il conclut un contrat sensationnel  et quelques jours plus tard, un logo apparaît sur la lune. Y aurait-il un rapport entre ce contrat et le logo ? Bob et Bobette vont dans l'espace pour résoudre ce mystère. Et qui est cet adorateur un peu bizarre de Tante Sidonie ? C'est sûr, le Robot rebelle est un album qui va vous propulser au septième ciel et même au-delà. (Source : bobetbobette.be)

    Mon avis : Un album qui ne m'a pas du tout propulsée au 7ème ciel... De nouveau un peu déçue, par cette histoire, qui a un bon fond (le tri des déchêts) mais dont la dose moralisatrice est un peu trop niaise à mon goût.
    De nouveau, ce n'est pas un album que je retiendrais.

    Ma note -> :-|

    Éditions Standaard, 2007, 50 pages.

    Dans ma bibliothèque.