Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • "Club 1892" de Collectif d'auteurs

    RFCL, club 1892Quatrième de couverture : Dans "Club 1892", une équipe de onze journaliste liégeois, qui ont offert leur droit d'auteur, écrit l'histoire et imagine l'avenir du plus ancien club de Wallonie. Avec passion, humour et émotion, en rendant hommage aux supporters qui ont porté le club à bout de bras, ils évoquent 120 années d'une histoire, sportive et extra-sportive, plus que mouvementée. Ils donnent aussi la parole à ceux qui ont repris les commandes du Matricule 4 pour repartir de l'avant. Le livre est, de surcroît, le catalogue officile de l'exposition du 120ème anniversaire.

    Mon avis : J'ai 2 passions dans la vie : la lecture et le RFCL. Alors quand ces 2 passions se rencontrent, je ne pouvais être que sous le charme !
    Un petit livre bien fait, les chapitres sont courts sans être succints. Les différentes plumes sont agréables : humour, passion et émotion se partagent les textes.
    Bien documenté, j'ai (encore) appris plein de choses sur ce club d'amoureux du foot et de ses couleurs. C'est sûr pour être supporter du matricule 4 il faut avoir les nerfs bien accrochés et plein d'amour et de passion à donner... Mais c'est ce qui fait son charme et ce pourquoi on l'aime tant ! 

    Ma note -> 

    2012, 186 pages.

    Dans ma bibliothèque.

  • "Cible mouvante" de Ross MacDonald

    Cible mouvante.jpgQuatrième de couverture : Comme beaucoup de millionnaires du sud de la Californie, le magnat du pétrole Ralph Sampson a d'étranges fréquentations. Il y a ce saint homme qui vénère le soleil et auquel Sampson a autrefois offert une montagne entière, et cette actrice oubliée, versée dans l'astrologie et les pratiques sadomaso. Mais voici que le détective privé Lew Archer est engagé par la femme de Sampson pour retrouver son excentrique mari dont les "amis" ont peut-être arrangé le kidnapping. Pour mener à bien son enquête, il devra naviguer entre les sanctuaires des mégariches californiens et les boîtes de jazz sordides.
    Cette première enquête de Lew Archer plonge dans un univers où s'entremêlent sexe, avidité et rancoeurs familiales. Un classique du roman noir qui transcende le genre.

    Mon avis : Une belle rencontre avec ce détective privé cool et un peu cynique. Son enquête est menée promptement, il ne fait pas de cadeau, que ce soit aux "mauvais" mais aussi à ses "employeurs".
    Histoire se passant après la 2ème guerre mondiale, dans des USA en reconstruction et en recherche de sensations. Lew se démarque en parcourant son chemin et en traversant cette ambiance allègrement sans fioriture et sans prise de tête.
    Le petit plus qui m'a vraiment séduite, les traits d'humour parcourant les dialogues et les descriptions, tantôt noir, tantôt cynique. Ces petites phrases bien placées et à bon escient ainsi que l'intrigue et l'enquête rondement bien narrée m'ont conquise !

    Ma note -> :-)))

    Éditions Gallmeister, 2012, 278 pages.

    Je le troc.

    Un tout grand merci à Babelio et aux Éditions Gallmeister pour cette lecture qui m'a donné envie de découvrir d'autres enquête de ce très cher Lew :-)


    Gallmeister.gif

    Babelio.jpg

  • Un homme obscur (+ Une belle matinée) de Marguerite Yourcenar

    Un homme obscur.jpgQuatrième de couverture : La vie et la mort de Nathanaël, dans la Hollande du XVIIème siècle, est le sujet d'Un homme obscur. Un homme simple, presque sans culture, "levant sur le monde un regard d'autant plus clair qu'il est incapable d'orgueil". Le héros d'Une belle matinée est Lazare, le fils de Nathanaël, un enfant mêlé à une troupe de comédiens shakespeariens. A travers les brochures du théatre élisabethain, le petit Lazare vit d'avance toute vie, "tour à tour fille et garçon, jeune homme et vieillard, enfant assassiné et brute assassine, roi et mendiant, prince vêtu de noir et bouffon bariolé du prince."

    Mon avis : Une lecture qui m'a été conseillée par un collègue homme, du coup je n'ai pas résisté à l'emprunter à la bibliothèque, car c'est tellement rare (dans mon entourage) qu'un homme me parle de livres ;-)
    Et bien j'ai été charmée par ce roman ! C'était mon premier Yourcenar, et ce ne sera pas le dernier. J'ai adoré le style qui conte l'histoire avec une fluidité très agréable. je me suis laissée portée par les mots décrivant les vies de Nathanaël et Lazare.
    Limpide est le mot qui me vient pour décrire ce roman. Je l'ai lu et fini sans m'en apercevoir. 

    Ma note : :-)))

    Éditions Folio, 1998, 213 pages.

    Emprunté à la bibliothèque.

  • "Un tour sur le Bolid'" de Stephen King

    un tour sur le bolid', stephen king, éditions le livre de pocheQuatrième de couverture : "... Celui qui mène le "bal - Dieu, ou tu l'appelleras comme tu voudras - doit adorer s'amuser. [...] Mais cela ne peut se faire que dans dans des circonstances bien précises. Comme ce soir.
    Toi, tout seul dans la nature... ta mère malade... besoin d'un moyen de transport...
    Dans moins de dix kilomètres, on va commencer à voir les premières maisons. Dans moins de quinze, on atteindra les limites de la ville. Ce qui signifie qu'il faut que tu te décides tout de suite.
    - Que je décide quoi ?
    - Qui monte dans le Bolid' et qui reste à terre. Toi ou ta mère."
    Cette nouvelle diabolique, comme sait si bien les concocter Stephen King, a été reprise dans Tout est fatal.

    Mon avis : Un tout petit livre pour un bon moment de suspens à la Stephen... Une attraction foraine diabolique qui a marqué l'esprit du héros et dont le souvenir est raviver par un "fantôme" qui lui demande de faire un choix entre la vie de sa maman hospitalisée et sa propre vie. 
    Entre cauchemar et réalité...

    Ma note -> :-)) 

    D'autres avis : ici

    Éditions Le Livre de Poche, 2007, 95 pages.