Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

"Les tentacules du mal" (Les mondes d'Ewilan : tome 3) de Pierre Bottero

Les mondes d'Ewilan, T.3.gifRésumé de l'éditeur : Ewilan et ses compagnons poursuivent leur périple vers Valingaï avec une triple mission : rendre Illian à sa famille, retrouver Altan et Elicia Gil' Sayan, et anéantir la méduse qui s'érend dans l'Imagination. Ils traversent le désert Ourou et gagnent Hurundaï, une cité qui ne tarde pas à être attaquée et détruite par les armées de Valagaï. Les Alaviriens échappent de peu à la mort et reprennent leur voyage. C'est à Valingaï, sur les sables des arènes, que le destin d'Ewilan, celui de ses amis, d'Eléa Ril' Morienval et de la méduse, se croiseront une dernière fois dans une confrontation sans pitié. Une confrontation où la lumière sera faite sur le passé et où se jouera l'avenir du monde. (Source : lesmondesimaginairesderageot.com)

Quatrième de couverture : "Un frisson d'angoisse parcourut le dos d'Ewilan.
- L'Appel Final mérite des jeux extraordinaires, peuple de Valingaï, poursuivit Baaldoub. Je t'ai donc concocté un programme éblouissant, un programme sanglant, un programme à ta mesure !"

Mon avis : Tome qui clôture cette sage que j'ai adorée. Mais ce dernier opus n'est pas mon roman préféré de cette saga. Je l'ai trouvé un cran en-dessous des autres, même si j'y ai trouvé tous les ingrédients qui m'ont enthousiasmés : action, sentiments et suspens.
Je vais faire une petite pause avant de commencer la trilogie "Le pacte des Marchombres" dédiée au personnage bien sympathique et intéressant qu'est Ellana. C'est sûr, je ne lâcherai pas le monde de Mr Bottero !

Ma note -> :-))

D'autres avis : ici

Des extraits : "Maître Duom se réveilla ainsi un matin et découvrit un scorpion gros comme sa main caché dans sa botte. Il poussa un cri strident qui ameuta le reste de la troupe. Sans un mot, Ellana s'empara de la botte et la secoua à l'écart du campement. Le scorpion disparut entre les pierres.
- Pourquoi ne l'as-tu pas exterminé ? s'indigna l'analyste. Cette saleté aurait pu me piquer !
- Il cherchait simplement un peu de chaleur pour passer la nuit, répondit Ellana. Cela ne mérite pas la mort.
- S'il m'avait piqué, c'est moi qui serait mort, insista maître Duom.
- Je connais beaucoup d'hommes qui sont prêts à tuer si on leur marche dessus, on ne les extermine pas pour autant." (p. 51 - 52)

"Si tu veux absolument te battre, commence par te battre contre toi-même. Précepte haïnouk." (p. 363)

Éditions Rageot, 2007,  415 pages.

Emprunté à la bibliothèque. 

Commentaires

  • Mon préféré :)
    Ewilan a beaucoup changé depuis "D'un monde à l'autre" et tant mieux !

Les commentaires sont fermés.