Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • "Un bon petit diable" de la Comtesse de Ségur

    un bon petit diable,la comtesse de ségurDédicace de Mme la Comtesse de Ségur : A ma petite-fille Madeleine de Malaret

    Ma bonne petite Madeleine, tu demandes une dédicace, en voici une. La Juliette dont tu vas lire l'histoire n'a pas comme toi l'avantage de beaux et bons yeux (puisqu'elle est aveugle), mais elle marche de pair avec toi pour la douceur, la bonté, la sagesse et toutes les qualités qui commandent l'estime et l'affection.

    Je t'offre donc LE BON PETIT DIABLE escorté de sa Juliette, qui est parvenue à faire d'un vrai diable un jeune homme excellent et charmant, au moyen de cette douceur, de cette bonté chrétiennes qui touchent et qui ramènent. Emploie ces mêmes moyens contre le premier bon diable que tu rencontreras sur le chemin de ta vie.

    Ta grand'mère,

    COMTESSE DE SEGUR, née Rostopchine.

    Mon avis : Une histoire de la Comtesse de Ségur qui draine, comme toujours, les bons sentiments qui font la signature de cette grande dame, mais cette fois, notre héros est drôle et impertinent et ses facéties sont outrageusement (pour l'époque) ironiques et sans-gêne. Heureusement que Juliette, l'ange gardien de ce petit diable, veille...

     Ma note -> :-))

    D'autres avis : lasardine, cacahuète, Flof13

    Editions Jean-Jacques Pauvert, 1970, 367 pages. 

  • "Le secret des masques" (Coeur de Jade, lame du dragon : tome 1) de Kristoff Valla

    le secret des masques,coeur de jade,krystoff vallaQuatrième de couverture : Il y a plus de 2200 ans, en Chine...

    Pour venger sa famille, Su Yi, une jeune villageoise, lie un pacte avec le dragon Dao Long. Elle devient Coeur de Jade, justicière implacable.

    Des années plus tard, face à une menace ancestrale à laquelle elle semble liée, la guérrière sort de sa solitude et renoue avec d'anciens compagnons.

    Contre la secte des Masques, elle joue son destin, et son âme...

    Avec un brillant sens de la narration Kristoff Valla nous entraîne en Chine, au coeur des Royaumes Comabattants, dans une épopée flamboyante, haletante et fantastique !

    Mon avis : L'histoire est chouette et rondement menée, l'écriture est sympa et il y a de l'action comme j'aime mais j'ai un petit bémol tout de même.

    J'ai eu  beaucoup de mal à m'y retrouver dans les personnages et les lieux où se déroulent les différentes actions du roman. En effet, les uns et les autres sont assez nombreux et portent des noms peu communs (pour une francophone) et je m'y perds un peu. Ce qui ne m'empêchera pas de lire le tome 2, en espérant que ma lanterne s'allume un peu plus au fil des pages de ce second opus.

    Ma note -> :-)

    D'autres avis : Heclea, lounapil, Liliebook, deliregirl1, Tiboux, Snow, karline05, nymeria, Phooka, paikanne, de.w, Archessia, cerisia, Plumeline, Niline, Jess, fangtasia, Ellcrys, Lalou, Belledenuit, EloDesigns, Lady K, Setsuka, Ardanuel, Lyra Sullyvan, Galleane, MarionJB

    Editions du Matagot 2010, 336 pages.

    Je remercie Pascale (Paikanne) d'avoir eu la gentillesse de faire voyager son livre jusqu'à chez moi, si cela vous intéresse, son voyage peut se poursuivre, n'hésitez pas à la contacter !

  • "L'espiègle éléphanteau" (Bob et Bobette : tome 170) de Willy Vandersteen

    Bob et Bobette, T.170.jpgRésumé : Bobette se pose la grande question existentielle : Qui suis-je? Et, pour se trouver elle remonte le temps et se retrouve avec les troupes de Hannibal et ses éléphants...

    Mon avis: album où l'héroïne est uniquement Bobette. De jolis dessins et une histoire très sympa où Bobette se remet en question en passant par des sentiments contradictoires.

    Ma note -> :-))

    Un extrait: Bobette : "En tout cas, cette aventure m'a permis d'apprendre que tout être humain a trois personnalités : celle qu'il montre, celle qu'il croit avoir et celle qu'il a vraiment." (p.55)

    Editions Standaard, 2010, 55 pages.

  • "Murmures dans la nuit" de Judith McNaught

    Murmures dans la nuit.jpgQuatrième de couverture : La Floride... Son soleil, ses palmiers, ses milliardaires. Mais le décor de carte postale a aussi son envers...

    Officier de police appréciée de tous et passionnée par son travail, Sloan Reynolds mène une vie sans histoire à Bell Harbor, petite ville de Floride. Fille de parents divorcés, cette jeune femme blonde et ravissante n'a jamais vraiment connu son père, Carter, membre de la communauté très fermée des milliardaires de Palm Beach.

    Or voilà qu'un beau jour ce dernier lui téléphone pour lui proposer de venir passer quelques jours dans sa superbe propriété - il vient d'avoir une crise cardiaque et souhaite renouer, un peu tard, avec cette enfant qu'il avait totalement délaissée. Sloan refuse sèchement l'offre... pour l'accepter le lendemain : dans l'intervalle, elle a été contactée par un "collègue" du FBI qui lui a intimé l'ordre de répondre favorablement à l'invitation paternelle. Carter Reynolds est en effet soupçonné par le Bureau d'être à la fois un escroc de haut vol et un meurtrier.

    Sloan s'attend donc à des retrouvailles tumultueuses. Elles le seront, et plus encore...

    Trahisons, morts suspectes, suspens de tous les instants : Murmures dans la nuit marque l'arrivée éclatante au panthéon du roman policier d'un auteur déjà consacré, qui compte des millions de lecteurs de par le monde.

    Mon avis : Puisque le soleil me boude je suis allée le chercher via cette histoire romanesque. Me voilà donc en Floride : les gens sont beaux, les gens sont riches, les gens sont amoureux et en plus il y a du suspens et de l'action. Que demander de plus pour un roman de vacances ?

    Un très chouette moment de lecture même si par moment l'histoire est un peu "téléphonée".

    Ma note -> :-))

    Editions Presses de la Cité, 2000, 463 pages.

  • "Fruits Basket, tome 8" de Natsuki Takaya

    Fruits basket, T.8.jpgQuatrième de couverture : Impatients, Tohru et ses amis se réjouissent par avance des vacances d'été et du voyage scolaire de l'automne. La discussion va bon train quand ils apprennent que Hatsuharu a perdu la tête, et qu'il est en train de saccager toute sa salle de classe. Il est encore plus "black" que d'habitude ! Yuki et Kyô réussiront-ils à le calmer ? De plus, ils vont voir apparaître Ritsu, l'enfant unique de l'étrange gérante de la station thermale où ils ont tous passé un week-end ! Apparement, ce n'est pas quelqu'un au caractère facile. Mais pourquoi ? Retrouvez dans ce huitième volume tout le charme des personnages qui animent cette fascinante comédie !

    Mon avis : Je suis de moins en moins attachée à ce manga. Je ne vois pas du tout où l'histoire nous-même, je trouve même qu'il n'y a plus d'histoire. Dans ce volume, j'ai trouvé que c'était juste une ribambelle de petites situations mises bout à bout qui arrivent à faire un tome entier. Bref, cette série devient pour moi une grosse déception.

    Ma note -> :-|

    Editions Delcourt, 2009, 190 pages.