Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • "Blanche Neige et les lance-missiles" (Quand les Dieux buvaient : tome 1) de Catherine Dufour

    Blanche Neige et les lance-missiles.jpgQuatrième de couverture : Tous les contes commencent par " il était une fois " et finissent par " ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants ". Oui mais... et après ?

    Et si le règne de Blanche Neige avait été une horrible dictature ? Et si le miroir magique était devenu gâteux ? Et si Peau d'Âne était tombée amoureuse du prince de Cendrillon ? Une poignée de fées du bois de Boulogne, une bande de spectres, le père Noël et sa fille, l'Ankou et sa faux, le Petit Chaperon rouge et l'affreux démon Bille Guette suffiront-ils à sauver le monde du chaos ?

    Mon avis : Deuxième livre d'affilée que j'abandonne en cours de lecture. Je n'ai pas du tout accroché à cette histoire. L'auteur se veut drôle et raconter une histoire sans queue ni tête. Mais il y a trop de détails, de noms inventés, de héros, de situations qui sont, parait-il, cocasses mais que j'ai trouvées tellement tirées par les cheveux que je n'ai pas réussi à rire ni même à sourire.

    Une grande déception car je trouvais le titre de ce roman ainsi que le quatrième de couverture alléchants et prometteurs de rires continus...

    Ma note -> :-((

    D'autres avis : Phooka, karline05, Snow, Fae, Melisende, livr0ns-n0us, Harmony Petite Sorcière, blueverbena, Korto, nuitet0ilee, Frankie, Praline

    Editions Le Livre de Poche, 2009, 606 pages.

  • "Kit-Kat Café" d'Ibrahim Aslan

    Kit-Kat café.jpgQuatrième de couverture : Dans un quartier populaire du Caire situé au bord du Nil, l'écrivain Youssef en-Naggâr côtoie chaque jour des hommes et des femmes tout entiers occupés par les soucis et les menus plaisirs de la vie quotidienne, et pourtant si pittoresques avec leurs disputes interminables, leurs amours contrariées et les petites combines qui leur permettent de survivre.


    Tenté d'en faire les personnages d'un roman, de décrire par le détail les activités, les ruelles, les vieux bâtiments du quartier, dont le fameux café Kit-Kat jadis fréquenté par le roi lui-même, il se trouve soudain happé par une autre réalité, celle des manifestations étudiantes contre la corruption et la vie chère. Kit-Kat Café a été jugé à sa parution comme le chef-d'œuvre du "nouveau roman" en Egypte et a valu à l'auteur sa notoriété.


    En 1991, Daoud Abdel Sayed, un cinéaste égyptien de la nouvelle vague, en a tiré un très beau film.

    Mon avis : C'est assez rare mais ça arrive, voici un livre que je n'ai pas du tout apprécié et que j'ai abandonné... Je n'ai jamais réussi à m'attacher à l'histoire, pour la simple raison que je n'y ai pas compris grand-chose. Je me suis perdue dans les personnages et les situations. C'est dommage car je me réjouissais de lire un livre sur une culture tout à fait différente de la mienne et que je ne connais pas du tout.

    Ma note -> :-((

    Editions Actes sud, collection "Mondes arabes", 2004, 214 pages.

    Tour du monde.jpg
    Egypte.png
    Egypte
  • "La poudre d'escampette" (3 histoires de Schtroumpfs : tome 1) de Peyo

    3 histoires de Schtroumpfs, T.1.jpgRésumé : L'histoire commence lorsque qu'un marchand oriental vend à Gargamel de la "poudre d'escampette" pour faire voler les tapis à condition de prononcer correctement la bonne formule magique. Gargamel fait s'envoler un drap en lui ordonnant de voler jusqu'au village des Schtroumpfs. En chemin celui-ci se heurte à un arbre tandis que le drap continue jusqu'à atterrir sur la tête d'un Schtroumpf. Ce Schtroumpf apporte le drap au village où la Schtroumpfette y taille un lange pour le bébé. Pendant ce temps Gargamel trouve un autre drap et lui ordonne de se rendre au village des Schtroumpf. Malheureusement même le drap ne peut y aller sans être conduit par l'un d'eux. Il décide donc de rentrer chez lui et ordonne au drap de faire demi tour. Mais celui du village s'envole et le lange du bébé également emportant avec lui ce dernier. Gargamel l'enferme et le force à pleurer pour attirer les autres schtroumpfs. Ceux-ci, comprenant la supercherie le récupèrent à l'aide d'une cigogne. Pour finir, le Grand Schtroumpf brûle le billet sur lequel est écrit la formule magique empêchant ainsi le sorcier de les poursuivre. (Source : Wikipedia.org)

    Mon avis : Je suis encore et toujours sous le charme de ces petits bonshommes bleus. Ils sont charmants, coquins et rigolos. Ils m'ont encore fait passer un petit moment délirant tout à fait exquis.

    Ma note -> :-))

    Editions Le Lombard jeunesse, 1994, 35 pages.

  • "La passion d'Emma" de Penelope Williamson

    La passion d'Emma.gifQuatrième de couverture : Rhode Island, 1890.

    Belle, vive et généreuse, Emma Tremayne dissimule un tempérament de feu qui ne sied pas à une jeune fille de bonne famille. Elevée avec sa soeur dans le strict respect des convenances, elle s'apprête à suivre le chemin tracé pour elle : un mariage avec Geoffrey Alcott, jeune industriel qu'elle connait depuis l'enfance, prélude à une vie d'oisiveté à l'abri du moindre tracas.

    Une seule journée va pourtant suffire à infléchir le cours de son destin... Comme chaque année, toutes les grandes familles de la région se sont rassemblées pour la dernière chasse à courre de la saison. Mais la bonne humeur générale est brutalement rompue par l'apparition d'une jeune femme portant dans ses bras un enfant mort : un petit garçon employé dans l'usine de Geoffrey, déchiqueté par une machine.

    Bouleversée par ce spectacle, Emma prend alors conscience de la misère dans laquelle vivent les immigrants irlandais. Petit à petit, elle va se lier d'amitié avec cette femme, Bria, sans pouvoir réprimer une attirance de plus en plus brûlante pour Shay, le mari de son amie, un homme taciturne à la beauté sombre et rude. Un amour doublement impossible... D'autant qu'en frayant avec les gens du peuple, Emma a commis le pire des crimes : bafouer les règles de son milieu. Une transgression qu'on ne lui pardonnera pas.

    Merveilleuse histoire d'amour entre deux êtres que tout sépare, hymne au courage et à la générosité, La passion d'Emma confirme le talent de Penelope Williamson et la consacre comme une romancière de tout premier plan.

    Mon avis : Joli roman, sans surprise. L'écriture est agréable, on se laisse emporter par la révolte d'Emma, même si on sent comment les choses vont se dérouler. Les personnages sont beaux, courageux et généreux. Il y a de l'amour, de l'amitié, de la révolte. La richesse qui cotoit la pauvreté. Bref, un roman à lire sans espérer plus que de passer un petit moment de détente.

    Ma note -> :-)

    Editions Le Grand Livre du Mois, 1998, 365 pages.

  • "Les battements du coeur" de Barbara Wood

    Les battements du coeur.jpgQuatrième de couverture : Etats-Unis, fin des années 1960. Le monde change, mais l'univers de la faculté de médecine dans lequel Sondra, Léa et Vicly évoluent restent très masculin. Pour réaliser leur rêve et devnir médecins, les trois amies doivent faire preuve d'une grande solidarité.

    Leurs études terminées, chacune suit sa propre route. Sondra part au Kenya pour venir en aide aux plus démunis. Léa, qui peut enfin prouver à son père qu'elle est aussi capable de réussir que ses frères, s'installe en Californie. Quant à Vicky, elle choisit Hawaï pour exercer la chirurgie esthétique et redonner espoir à ceux que la maladie ou les accidents ont défigurés. Pour ces trois jeunes médecins idéalistes, il est temps de se confronter à la réalité...

    Mon avis : Un roman plaisant, une écriture facile et agréable à lire et 3 histoires qui se croisent. Les destins de ces 3 copines de fac sont liés, elles se soutiennent mutuellement malgré les distances et les années. De plus découvrir le "machisme" ambiant des années 60 est assez surprenant.

    Un roman à lire sous le soleil des vacances :-)

    Ma note -> :-)

    Editions Presses de la Cité, 2010, 319 pages.