Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • "De roses et de sang" de Michel Hody

    De roses et de sang.jpgQuatrième de couverture : Une énigme médiévale au coeur de la Cité Ardente.

    Liège, an de grâce 1332. Un hiver d'une rigueur exceptionnelle s'est abattu sur la ville et sur la principauté que le Prince-Evêque, Adolphe de la Marck, régit d'une poigne de fer.

    Rentré dans sa bonne ville après 7 années d'exil, il est en conflit avec les Liégeois. Dans le même temps, un moine agissant pour le compte des abbayes de la région a disparu, et avec lui l'énorme somme d'argent qu'il transportait. Pressé de faire la lumière sur cet événement, Adolphe de la Marck décide de faire appel à un ami, Amaury de Montségur, surnommé le Cathare, pour résoudre le problème et surtout lui épargner le remboursement d'une petite fortune.

    Le Cathare, secondé par le moinillon Rheinardt, va découvrir au cours de ses pérégrinations une ville où la complexité des habitants va ajouter une difficulté supplémentaire à la poursuite de ses investigations.

    Dans le même temps, 3 proches du Prince-Evêque périssent l'un après l'autre dans des circonstances terrifantes avec, en arrière-fond, l'ombre d'une secte mystérieuse se réclamant de la Rose et la Croix et celle, bien plus concrète, de l'Inquisition.

    Mon avis : Un roman que j'étais impatiente de lire, tout simplement parce qu'il se déroulait dans ma petit ville chérie. Et j'avoue que c'est assez savoureux de pouvoir faire voyager son imaginaire tout en ayant une vue précise des lieux où se déroulent les actions (même si depuis le moyen-âge, ma petite ville a bien changé).

    L'intrigue est chouette, 2 enquêteurs qui chevauchent la ville pour découvrir les clés de 2 mystères qui s'enchevêtrent ce qui rend le personnage principal, Amaury, nerveux. Une époque (dont je ne suis absolument pas fan mais qui n'est pas décrite avec trop de noirceur) qui fait la part belle aux différences sociales quelles qu'elles soient, ce qui amène l'intrigue à contourner ces injustices pour parvenir à la vérité. Bref, j'ai aimé ce roman, écrit par un liégeois pure souche comme moi ;-)

    Ma note -> :-))

    Editions "Noirs dessins production", 2010, 350 pages.

    Challenge Tour du Monde.jpg
    Belgique.png
    Belgique
  • "Un jour de bonheur. Nouvelles" Collectif d'auteurs

    Un jour de bonheur.jpgQuatrième de couverture : "Le bonheur c'est d'être cerné de mille désirs, d'entendre, autour de son corps, craquer les branches." François Mauriac, Le Mal.

    Parfois il suffit de peu de chose. Imaginez la fin d'une journée de grandes vacances, vous voici seul, assis sur un rocher entouré d'une mer bleu turquoise. Le soleil se couche.Pas d'inquiétude, pas de soucis, pas le moindre petit bobo. La tête légère, le coeur tranquille, le corps content. Un sourire intérieur vous illumine. Presque trop beau pour être vrai...

    Espéré par tous, le bonheur est un sentiment que chacun appelle de ses voeux mais qui vient quand il veut, et s'enfuit toujours trop vite. L'attente d'un bonheur, un souvenir de bonheur, n'est-ce pas déjà, n'est-ce pas encore du bonheur ?

    Le bonheur est évident pour celui qui l'éprouve. Mais savoir le raconter pour nous le faire partager, c'est la magie du vrai talent. Au travers de textes courts, c'est ce que cinq de vos auteurs préférés ont réussi. Avec humour et tendresse, Michel Peyremaure, Gilbert Bordes, Jean-Guy Soumy, Colette Laussac et Martine Marie Muller expriment de façon intime leur expérience de cette ivresse fugace, le bonheur.

    Mon avis : Joli petit recueil de 5 nouvelles ayant pour thème le bonheur. Que ce bonheur vienne d'une bonne partie de pêche, de l'amour maternel ou encore d'un sentiment amoureux, il s'exprime de manière très différente mais toujours très personnelle et c'est ça qui fait son charme... Petit livre adorable de par son thème.

    Ma note -> :-)

    Editions "Le grand livre du mois", 2004, 113 pages.

  • "La grande Schtroumpfette" (Les Schtroumpfs : tome 28) de Peyo

    Les Schtroumpfs, T.28.jpgRésumé : Ce n'est as tous les jours facile d'être l'élément féminin dans un monde de Schtroumpfs ! Une série de réflexions malheureuses et la Schtroumpfette réalise soudain que, si les Schtroumpfs l'adorent, ils ne la prennent pas du tout au sérieux. Pour lui donner l'occasion de s'affirmer, le Grand Schtroumpf annonce qu'il s'absente et qu'il l'a choisie comme remplaçante. Chez les Schtroumpfs, ce choix passe très mal ! Pendant ce temps, une comète chevelue brille au firmament et Gargamel doit passer un examen de sorcellerie. Cela paraît sans rapport avec l'histoire. Et pourtant !

    Mon avis : Quand les Schtroumpfs se la jouent macho... Cela donne un tome schtroumpfement amusant et cool !

    Ma note -> :-))

    Un autre avis : jerome

    Editions Le Lombard, 2010, 48 pages.

  • "La première enquête de Maigret" de Georges Simenon

    La première enquête de Maigret.jpgQuatrième de couverture : Qui a tiré un coup de revolver, en pleine nuit, dans l'hôtel particulier de la puissante famille Gendreau-Balthazar, rue Chaptal ?Tout jeune secrétaire du commissariat du quartier Saint-Georges, Jules Maigret se voit confier une enquête officieuse - car on n'attaque pas de front ces gens de la haute société, aux relations influentes. Maigret va habilement débrouiller l'écheveau des secrets de la famille Gendreau. En particulier les ambitions d'Hector, fondateur de la dynastie : assurer à sa descendance un nom à particule  Comment la vanité mêlée aux intérêts d'argent peut déboucher sur le meurtre, c'est ce que nous découvrirons au terme de l'enquête. Enquête inutile. Maigret apprendra que les riches méritent des égards auxquels d'autres classes sociales n'ont pas droit...

    Mon avis : C'est assez savoureux de faire connaissance avec un Maigret jeune, en proie aux doutes, révolté par certaines injustices, hésitant dans les manières de procédés... Un chouette Maigret, qui sort des sentiers battus par cet inspecteur bourru et craint de tout son commissariat.

    Ma note -> :-))

    Editions "Le livre de poche", 2001, 183 pages.

  • "Le roman de Bergen, 1900 l'aube : tome 1" de Gunnar Staalesen

    Le roman de Bergen, 1900 l'aube, T.1.jpgQuatrième de couverture : A l'aube du 1er janvier 1900, l'inspecteur Moland est réveillé par des coups frappés à sa porte. Ce jour de congés qu'il aurait dû passer avec femme et enfants va bouleverser sa vie. Un notable de Bergen, le consul Frimann, a été assassiné après avoir passé la nuit en compagnie non pas de son épouse, mais d'une fort jolie et très sensuelle personne, bien connue de beaucoup d'hommes de la ville. Une dénommée Maren Kristin Pedersen. Plutôt que d'importuné la bonne bourgeoisie berguénoise, Moland oriente l'enquête vers un suspect d'origine plus modeste qui, interpellé, se suicide. L'affaire est close. Officiellement.

    En ce début de XXème siècle, nombre de solide gaillards comme Torlief Nesbø, vont proposer leurs bras sur les chantiers de la ligne de chemin de fer qui doit relier Bergen à la capitale, Kristiana. Pour ce fils de ferme, creuser les tunnels dans la montagne est un bon boulot. D'autant que c'est là-bas, au baraquement, qu'il rencontre Trine. Elle aide à la cuisine et au service pour le repas des ouvriers. Les rumeurs disent qu'elle vient de la ville, où elle était domestique. Chez le consul Frimann.

    Le tome 1 de 1900 L'aube, débute sur le tournant du siècle, un siècle en route vers la révolution industrielle, la Grande Guerre, les épidémies. L'auteur peint le tableau chaleureux et vivant d'individus aux destins à la fois ordianires et universels, riches de drames et passions.

    Mon avis : La Norvège est un de mes pays de coeur (j'y ai vécu 1 an) et Bergen est une ville que j'adore. Je ne pouvais pas ne pas lire cette série qui lui est consacrée. Ce fut très agréable de lire ce roman car plein de souvenirs personnels sont réapparus grâce aux descriptions de la ville ainsi que certains termes en norvégien (les prénoms des personnages, le noms des rues, les expressions...). Un petit bémol tout de même, sur la fin je me suis un peu perdue dans les personnages, car leur nombre va en grandissant au fil des pages.

    Ma note -> :-))

    Editions Gaïa, 2007, 356 pages.

    Challenge Tour du Monde.jpg
    Norvège.png
    Norvège