Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Tag des 15 auteurs

    Le tag des 15 auteurs fait le tour de la blogosphère dédiée aux livres depuis quelques temps, il est arrivé dans ma petite bibliothèque par 2 fois grâce à Florel et Au fil des plumes.

    Il faut trouver 15 auteurs qui nous ont marqués en 15 minutes. J'ai trouvé mes 15 auteurs mais j'avoue que j'ai pris beaucoup plus que 15 minutes pour y parvenir... ;-)

    Voici donc ma petite liste, les auteurs ne sont pas classés par ordre de préférence mais selon leur venue dans mon esprit :-)

    • Jean-Christophe Grangé
    • Georges Simenon
    • Jules Verne
    • Robin Hobb
    • Enid Blyton
    • La Comtesse de Ségur
    • Elizabeth George
    • Stephen King
    • Emile Zola
    • Diana Gabaldon
    • John Davis
    • Alexandre Dumas
    • Natsuki Takaya
    • Henning Mannkel
    • J.K. Rowling
    Catégories : Perso 2 commentaires
  • "Le fils rejeté" (Le soldat chamane : tome 3) de Robin Hobb

    Le soldat chamane, T.3.jpgQuatrième de couverture : Revenu dans sa famille pour assister au mariage de son frère aîné, Jamère se trouve en butte au mépris et à l'hostilité de tous à cause de son inexplicable embonpoint. Son père n'accepte pas que son fils soldat laisse libre cours à son appétit et l'accable de son profond mépris ; sa soeur Yaril ne lui cache pas la répugnance qu'il lui inspire et sa fiancée Carsina lui tourne le dos. Nul ne veut entendre son explication : il doit sa corpulence à océlionne...

    Mon avis : J'avais eu un peu de mal a rentrer dans les 2 premiers tomes mais j'ai bien fait de persévérer et de lire ce 3ème opus, car l'histoire se met enfin en place et devient vraiment intéressante. J'ai retrouvé le style assez unique de Robin Hobb et ça fait plaisir, et surtout je suis impatiente de lire la suite.

    Ma note -> :-))

    Editions "France loisirs", 2010, 367 pages.

  • "Ma vie, mon rêve" de Céline Dion

    Ma vie, mon rêve.jpgQuatrième de couverture : Sa voix a conquis le monde entier. Elle a touché chacun de nous avec ses chansons. Aujourd'hui, pour la première fois, Céline Dion se raconte.

    "Enfant, j'avais deux rêves : devenir une star de la chanson, et connaître le grand amour, pour le meilleur et pour le pire, et pour toujours. J'ai eu beaucoup de chance...

    La chance de naître dans une famille de musiciens. Mes parents, mes treize frères et soeurs, à la maison tout le monde chantait ou jouait d'un instrument. Alors moi aussi je m'y suis mise très tôt, tout naturellement, et très vite je n'ai plus pensé qu'à ça : chanter. Je n'oublie jamais que c'est grâce à cette enfance heureuse et rieuse que j'ai pu devenir ce que je suis.

    Et puis la chance de rencontrer René Angelil, mon manager, mon pygmalion dans la show business, mon amant, mon mari - l'homme de ma vie. Ensemble, nous avons fait des rencontres magnifiques, gravi toutes les marches du succès, traversé les plus dures épreuves. Et surtout bâti le grand amour de mes rêves de petite fille.

    A la veille de vivre notre bonheur le plus cher - la naissance de notre premier enfant -, j'ai eu envie de partager cette belle histoire avec vous." Céline Dion

    Intime, sincère et émouvante, l'autobiographie-événement attendue par des millions de fans.

    Mon avis : Je n'ai pas accroché du tout. Certains passages sont très intéressants comme la préparation des concerts, les enregistrements des chansons, les rencontres avec les différents auteurs-compositeurs... Mais tout cela est noyé par : René ! Toutes les 3 phrases elle nous raconte son amour pour René. Même si une grande histoire d'amour c'est très très beau dans la réalité, à lire cela devient très lassant ! Réné est le plus beau, il est mon amour, il est mon homme... Un chapitre pour nous dévoiler ces jolis sentiments aurait suffit.

    Ma note -> :-(

    Editions "Le grand livre du mois", 2001, 330 pages.

    46059100_p.jpg
    Lettre D.jpg
  • "Cartes sur table" (Agatha Christie : tome 16) de Frank Leclercq

    Agatha Christie, T.16.jpgQuatrième de couverture : Quatre spécialistes du crime et quatre criminels endurcis sont convies à dîner par l'étrange Monsieur Shaitant. Une soirée peu commune, qui se conclut par une passionnante partie de bridge... et l'assassinat du maître de maison ! Entre alors en scène le plus légendaire des détectives : Hercule Poirot... Cette fois-ci, "ses petites cellules grises" auront fort à faire pour résoudre cette énigme criminelle des plus complexes.

    Dans un style moderne et élégant, le dessinateur Frank Leclercq a adapté l'un des plus célèbre huis clos, imaginé en 1936 par la reine du crime Agatha Christie, auteur anglais le plus lu au monde.

    Mon avis : Mon avis est très neutre, contrairement à ce que dit le quatrième de couverture, Hercule Poirot ne semble avoir aucune difficulté à élucider le mystère. Je pense que la forme BD oblige l'auteur à être le plus concis possible et tout le charme et le suspens de l'enquête n'apparait pas. Je lirai peut-être la version roman de cette BD pour me rendre compte si c'est vraiment l'histoire en elle-même qui n'a pas de suspens ou si c'est de la mettre en images qui lui fait perdre cette importante caractéristique des romans d'Agatha Christie.

    Ma note -> :-|

    Editions "Emmanuel Proust", 2009, 48 pages.

  • "La ligne verte" de Stephen King

    La ligne verte.jpgQuatrième de couverture : "Ca s'est passé en 1932, quand le pénitencier de l'Etat se trouvait encore à Cold Mountain. Naturellement, la chaise électrique était là. Ils en blaguaient, de la chaise, les détenus, mais comme on blague des choses qui font peur et auxquelles on ne peut échapper. Ils la surnommaient Miss Cent Mille Volts, la Veuve Courant, la Rôtisseuse."

    Dans le bloc des condamnés à mort, au bout du long couloir que les prisonniers appellent la ligne verte, la chaise électrique attend John Caffey. Le meurtrier des petites jumelles Detterick, jadis découvert en larmes devant leurs cadavres ensanglantés.

    Paul Edgecombe, le gardien-chef, l'accueille comme les autres, sans état d'âme. Pourtant quelque chose se trame... L'air est étouffant, la tension est à son comble. Un rouage va lâcher, mais pourquoi? Les provocations sadiques d'un maton dérangé, la présence d'une souris un peu trop curieuse, l'arrivée d'un autre condamné?

    Aux frontières du roman noir et du fantastique, ce récit est avant tout une brillante réflexion sur l'exécution capitale.

    Mon avis : J'avais déjà trouvé le film excellent, mais le livre est un véritable coup de coeur ! Il est bourré d'émotions en tous genres : humour, tristesse, peur, joie, abattement, révélation, colère, courage, abnégation, pardon, entêtement, amour, amitié, haine, injustice, honte...

    Ecrit d'une main de Maître, ce roman est extraordinaire pour ne pas dire merveilleux... car le sujet est loin de l'être.

    Ma note :

    D'autres avis : Odwy, MeL

    Editions "J'ai lu", 2000, 509 pages.