Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

"Le tatouage" (Djinn : tome 3) de Dufaux et Miralles

Djinn, T.3.jpgNote de l'auteur (p.2) : A présent, vous vous trouvez au coeur du harem. Les voiles tombent comme les illusions. Sous la douceur de la peau bat un coeur froid. Ce coeur, vous allez le ranimer. Et, sur la peau, apparaîtra un tatouage. Comme une carte qui mène à la tendresse, au respect.

A présent, vous sortez des salons où l'on dresse d'autres cartes, celles qui préparent à la guerre. Des tentes du désert sort une dynastie nouvelle soutenue par les Anglais tandis qu'un empire ancien lutte pour garder ses prérogatives. Mais sa place sur l'échiquier ne lui permettra pas développer son jeu. Les Turcs auront tout à perdre dans le conflit qui se lève.

A présent, vous comprenez mieux les paroles de T.E. Lawrence : "Nous avions toujours du sang sur les mains : nous avions le droit. Blesser et tuer semblaient des douleurs éphémères tant la vie chez nous était brève et meurtrie. Si grande était la peine de vivre que la peine de punir devait être impitoyable." Vivre, punir, en amour comme en guerre.

A présent, vous vous enfoncez dans le désert. Il manquait une dimension à notre récit, celle du conte, de l'incantation qui ouvre les portes d'airain, du trésor enfoui qui brille comme une illusion. Une illusion de plus mais qui fait courir le monde. Et vous verrez s'engloutir dans le sable, ce mirage jaune, des hommes armés jusqu'aux dents, des femmes à l'enfance blessée, des sorcières qui déchiffrent les cartes anciennes, des officiers à la dignité perdue, le cri d'un enfant qui vient de loin et qui n'en demandait pas tant.

A présent, vous songez à vous évader... Mais il est peut-être trop tard. Le tatouage est entré dans la peau. Vous ne pourrez plus l'effacer.

Jacques Dufaux, juillet 2003.

Mon avis : 3ème tome de cette série, et c'est le tome que j'ai le moins apprécié. Je n'ai pas retrouvé ce suspens qui me tenait dans les 2 premiers tomes. Les dessins sont toujours aussi magnifiques mais l'histoire se traine, à mon avis, un peu.

Kim, a intégré le harem du Sultan et celui-ci veut en faire sa favorite. En tant que favorite, il va lui livrer un document ayant appartenu à sa grand-mère et lui raconté l'histoire de la vie de celle-ci.

Ma note : :-)

Les commentaires sont fermés.