Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Cath-alogue livresque

  • Ça me parle... #50 : Katarina Bivald

    "Ça me parle..." c'est : Tous les mercredis, une petite (ou grande) citation glanée au fil de mes lectures, qui me parle et qui vous parlera peut-être :-)

    "- Alors, c'est toi Sara, finit-il par dire.
    Cette affirmation n'appelait guère de commentaire, si bien qu'elle garda le silence. Sans s'en rendre compte, elle serrait la poche de sa veste où elle avait glissé un livre de secours. Elle ne pensait pas qu'il soit judicieux de le sortir, mais d'un autre côté, Tom n'avait manifestement pas envie de lui faire la conversation. Les gens étaient bizarres de ce point de vue. Ils pouvaient ne vous porter aucune attention, mais à la seconde où vous sortiez un livre, vous étiez considéré comme impoli."

    katarina bivald

    (p.67)

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • "Sa Majesté Maman" d'Anne B. Ragde

    anne b. ragdeRésumé : "On a le devoir d'aimer ses enfants, mais pas celui d'aimer ses parents."
    De sa mère, Anne B. Ragde a toujours fait un personnage de roman. De ses romans. Pour le plaisir, plus ou moins assumé, de l'intéressée...
    Aujourd'hui que Birte vit ses derniers mois allant de lits d'hôpital en rendez-vous médicaux, sa fille n'a plus le choix : fini la mise à distance romanesque. La preuve d'amour, la seule, la vraie, ce sera de raconter sa mère, sans fard, sans pseudonyme. Une femme kaleidoscope, une Majesté du quotidien, capable d'élever seule ses filles, dans le dénuement et l'adoration des belles choses, de créer un festin à partir d'un fond de frigo, de tuer pour un livre ou un tableau de Chagall... Peu encline aux tendresses, certes, mais l'inspiratrice d'une vie, la matrice d'une œuvre.
    Riche de cette relation patchwork, la fille fait de la mère un portrait doux amer. Avec sa part d'ombre. Et son lot de lumière.

    Mon avis : Cette histoire est jolie, surtout parce qu'elle me rappelle énormément de choses car Birte ressemble beaucoup à ma grand-mère maternelle. Elle aussi est partie de son pays, elle aussi est partie de rien et a vécu seule avec 3 enfants. Pour elle aussi la nourriture était sacrée. Bref Birte et Margit se ressemblent et cela m'a fait du bien de lire cette histoire de vie et de me plonger dans mes souvenirs et les histoires racontée par ma maman et sa maman.
    Anne B. Ragde est une auteure que j'apprécie tant par son écriture que par son amour de son pays qui est aussi un pays que j'aime. Son style pour raconter sa vie avec sa maman est simple, elle raconte un histoire à l'état brute, vraie, naturelle. Les souvenirs se complètent, se chevauchent, s'entrecroisent... J'ai passé un moment de lecture très doux avec ce bouquin.

    Mon appréciation -> ♡ ♡  ♡  

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • "Léontine et les escrocs" de Claude Appell

    claude appellQuatrième de couverture : Qui a donc subtilisé des fruits confits dans la loge de la concierge et 200 francs chez Melle Léontine Hernioux ? Pourquoi diable photocopier clandestinement un... cours de thermo-dynamique et calomnier le champion de tennis Eric Hernioux ? Cinq garcons inséparables se posent beaucoup de questions et tentent de percer le mystère où sont impliqués Léontine et les escrocs.

    Mon avis : Voici un petit roman dans la veine du "Club des 5" et du "Clan des 7". Très agréable à lire, il m'a replongé 35 ans en arrière, du temps ou je dévorais les aventures des 5 et des 7.
    L'histoire est bonne, le style est correct et simple, les aventures sont chouettes, un peu de suspens, un peu d'humour. Un bon petit moment de lecture sans prétention.

    Mon appréciation -> ♡ ♡    

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • C'est lundi ! Que lisez-vous ? #62

    didier van cauwelaert,christophe cazenove,hervé richez,yrgane ramon,sérgio rodrigues,denis-pierre filippi,marie favereau,manuel garcia,chimamanda ngozi adichie,pierre christin,annie goetzinger

    "C'est lundi ! Que lisez-vous ?" est un rendez-vous hebdomadaire blogo-livresque proposé par Galleane

    Ce que j'ai lu la semaine dernière (du 12 au 18 juin 2017) :

    • "La dague d'ivoire" (Miss Maud Silver, tome 19) de Patricia Wentworth
    • "La mort s'invite à Pemberley" de Phyllis Dorothy James
    • "Kim Nelson" (Djinn, tome 13) de Jean Dufaux et Ana Mirales

    La dague d'ivoire.jpg   La mort s'invite à Pemberley.jpg   Djinn, T.13.jpg

     Ce que je lis actuellement :

    • "Danseur" de Colum McCann
    • "Papa, Mama, Boule... et moi !" (Boule et Bill, tome 8) de Jean Roba

    Danseur.jpg   Boule et Bill, T.8.jpg

    Je poursuivrai avec

    • "La clinique du docteur H." de Mary Higgins Clark
    • "La forteresse de Makiling" (Largo Winch, tome 7) de Philippe Francq et Jean Van Hamme

    La clinique du docteur H..jpg   Largo Winch, T.7.jpg

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  • "La mort s'invite à Pemberley" de Phyllis Dorothy James

    phyllis dorothy jamesRésumé : Rien ne semble devoir troubler l'existence ordonnée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, ni perturber le bonheur d'Elizabeth, la maîtresse des lieux. Elle est la mère de deux charmants bambins et Jane, sa sœur préférée, habite tout près. Cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d'automne, un drame contraint les Darcy à recevoir la plus jeune sœur d'Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s'invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes. Tout en restant fidèle aux personnages du roman de Jane Austen, P.D. James imagine avec brio une suite - policière - à Orgueil et préjugés.

    Mon avis : Écrire une suite de "Orgueil et préjugés" why not ? Ce roman est un classique et il mérite ce statut. Par contre cette suite... Bof bof. L'intrigue en elle-même cadre bien avec l'ambiance et les décors du roman de Jane Austen mais la manière dont cette intrigue est menée et écrite n'est pour moi pas du tout à la hauteur. Les personnages sont plats, d'une grande banalité, ayant perdu la saveur donnée par Jane Austen. Il y a beaucoup de blabla de remplissage, des redites à profusion (un même fait est raconté plusieurs fois quasi de la même façon par plusieurs protagonistes de l'histoire). Ce fut une lecture faite de trop de longueurs, à part la toute fin qui est un peu plus vivante, ce roman m'a lassée tout du long de ma lecture.

    Mon appréciation -> ♡   ♡  

    Rendez-vous sur Hellocoton !